Une partie de cet avion s’arrache en plein vol et nécessite un atterrissage d’urgence



Les « aviophobes » vont en faire des cauchemars. Il y aura finalement eu plus de peur que de mal pour les 177 passagers et membres d’équipage du vol 1 282 qui avait décollé de Portland (Oregon) très tôt ce samedi 6 janvier. Car après le décollage de cet avion de la compagnie Alaska Airlines, un atterrissage d’urgence a dû être effectué pour un problème peu banal : le panneau d’un hublot s’est envolé après le décollage.

—–

Abonnez-vous à la chaîne YouTube du HuffPost dès maintenant : https://www.youtube.com/c/lehuffpost

Pour plus de contenu du HuffPost:
Web: https://www.huffingtonpost.fr/
Facebook: https://www.facebook.com/LeHuffPost/
Twitter: https://twitter.com/LeHuffPost
Instagram: https://www.instagram.com/lehuffpost/

Pour recevoir gratuitement notre newsletter quotidienne:
https://www.huffingtonpost.fr/newsletter/default/

source

Cet article a 20 commentaires

  1. Dieu merci que les passagers assis à côté n’aient pas été éjectés de l’avion en plein vol.
    Ça aurait pu se produire si la personne n’avait pas sa ceinture attachée.

  2. Ce qui m'inquiète est l'absence de la cloison intérieure (laine de roche jaune apparente) alors que cela ne se retire pas à l'ouverture 'normale' de cette porte de secours. Il y a bien un défaut de conception et un arrachement d'éléments périphériques à l'ouvrant. Même par aspiration ces panneaux doivent être bien maintenu à cet endroit et ne pas gêner la sortie des passagers.

Laisser un commentaire