Une nouvelle ère politique : vers un gouvernement d’union en Afrique du Sud


10 jours après les élections générales en Afrique du Sud l’heure est à la formation d’un gouvernement d’union nationale c’est une mission compliquée pour Cyril ramapossa puisque plusieurs partis d’opposition refusent de travailler avec la NC pour l’instant seul deux partis ont accepté l’Alliance démocratique et le parti zouou nationaliste incata on écoute les précisions de notre correspondante au Cap Caroline Dumet l’idée de former un gouvernement d’unité nationale apparaît de plus en plus comme une mission impossible pour l’instant seulement deux partis ont accepté l’offre de gouvernement d’unité nationale c’est l’Alliance démocratique de John stetinoisen et aussi le parti zouou traditionnel incata deux partis néolibéraux qui avec la NC ferait plus de 65 % des voix sauf que l’ANC ne peut pas faire de gouvernement sans un Parti radical de gauche les alliés traditionnels comme le Parti communiste ou les syndicats craignent que la politique ne soit trop à droite on aurait des licenciements dans les mines on aurait l’abandon du projet de sécurité sociale pour tous donc il faudrait idéalement faire entrer par exemple l’IFF les combattants pour la liberté économique mais leur patron Julius Malema veut le portefeuille des finances et surtout refuse de travailler avec l’Alliance démocratique qu’il considère comme raciste même son de cloche du côté du MK le parti de l’ancien président Jacob Zuma n’a pas donné suite Cyril ramaposa c’est c’est par ailleurs que s’il fait un gouvernement avec seulement les partis de la gauche radicale et bien ça va être catastrophique pour la confiance des investisseurs les partis politiques Sud-Africains ont jusqu’au 16 juin pour s’entendre sinon selon la Constitution il faudrait théoriquement refaire des élections

Laisser un commentaire