Un Boeing perd un morceau d’aile en plein vol entre San Francisco et Denver



Le Boeing 757-200 qui reliait San Francisco à Boston a vu le bec d’attaque de son aile gauche partir en miettes en plein vol

En savoir plus : https://www.leparisien.fr/economie/le-cauchemar-va-se-terminer-un-boeing-perd-un-morceau-daile-en-plein-vol-et-atterrit-en-urgence-a-denver-22-02-2024-DHHE64G4O5DDPCR2NFAHNP5NRA.php?at_medium=sl&at_campaign=345

source

Cet article a 24 commentaires

  1. Pour le coup c'est l'avarie la moins grave des autres cités. Ici ce n'est pas l'aile elle-même qui est endommagé, la défaillance reste donc mineure par rapport à la porte arraché.

  2. Trop de compagnies aériennes = plus de concurrence = obligation de baisser les coûts = moins de personnel ou moins formé = moins de maintenance = des accidents

  3. C'est pas un morceau d'aile déjà c'est un bord d'attaque, si il se désagrège complètement il ne se passera rien si ce n'est que l'avion perdra ptet un peu de mobilité. Ensuite les gens ont voulu des avions écologiques, ils les ont, c'est du composite, ça se désagrège. Enfin effectivement c'est du Boeing, très en dessous de ses concurrents en terme de qualité.

  4. L'empire boeing est en train de littéralement partir en morceaux. Airbus n'a même plus besoin d'investir dans la publicité et le lobbing commercial, les commandes sautent toutes seules dans leurs bras. On en oublierait presque les malheureux de l'AF447 en 2009.

Laisser un commentaire