Spiking en Belgique : nouveaux cas possibles de piqures sauvages en festival – JT RTBF



Nouveaux cas possibles de piqures sauvages (spiking), mais cette fois du côté de Hasselt. Le festival pour adolescents « We R Young » a été arrêté jeudi, deux heures avant la fin du programme, après le malaise de quinze jeunes filles.

Vers 17h, une première jeune fille fait un malaise. Plusieurs ambulances et une équipe du smur ont été envoyées sur place. Une dizaine de jeunes ont été envoyés à l’hôpital. 5 d’entre elles ont fait l’objet de recherches toxicologiques pour déterminer s’il s’agit réellement de piqûres d’aiguille ou d’un mouvement de panique. A l’heure actuelle les tests médicaux n’ont rien révélé de suspects. Le parquet de Limbourg a ouvert une enquête.

Et à l’approche de l’été, les craintes de piqures sauvages que ce soit dans des soirées, dans des boites de nuits ou dans des festivals sont bien présentes. Des dispositions pourraient être prises pour les grands festivals.

A Dour, par exemple, à plus d’un mois de l’événement, c’est déjà l’heure des préparatifs. Mais à l’enthousiasme se mêlent quelques inquiétudes suite à ce phénomène. Et difficile de savoir quelles nouvelles mesures de sécurité mettre en place sans avoir davantage de détails sur ces incidents. Le mot d’ordre est donc d’abord la vigilance. Pour le moment, pas de quoi être alarmiste, trop de questions entourent encore ce phénomène des piqûres sauvages.

Alors psychose ou réel danger ? Ce phénomène des piqûres sauvages sera en tout cas très suivi encore dans les semaines à venir.

source

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire