Quand Robert Badinter demandait l’abolition de la peine de mort en France



Robert Badinter, ancien ministre de la Justice, s’est éteint à l’âge de 95 ans. Le 17 septembre 1981, quelques mois après la victoire de François Mitterrand à l’élection présidentielle, il prononçait un discours historique pour demander à l’Assemblée nationale d’approuver le projet de loi sur l’abolition de la peine de mort. Extrait.

Retrouvez toute l’actualité, les reportages, les enquêtes, les opinions et les débats de « l’Obs » sur notre site : https://www.nouvelobs.com

source

Cet article a 47 commentaires

  1. Sans lui, des gens comme Patrick Dils, les accusés d'Outreau… n'auraient plus de tête. À tous ceux qui prônent la peine de mort, parmi ces gens là, que des innocents. Pour les frustrés de la peine de mort, faut aller vivre en Chine, en Corée du Nord ou aux États-Unis (plus grande prison du monde, plus grand nombre d'armes, sans parler du taux d'homicide).

  2. Il aurait du assortir sa Loi a une perpétuité réelle pour les meurtres type Fourniret, Lelandais. A l'évocation de sa mort, je pense surtout aux victimes collatérales de sa Loi.

  3. Une racaille de moins et le pire dans tout ça c’est l’art et la manière de communication avec laquelle il vomi sur ceux qui
    le glorifie, de simples gueux dégénérés soumis à la pensée unique et qui ne comprennent rien aux mots…….👌👌👌

  4. Merci à Robert Badinter pour avoir contribué à faire bouger les mentalités sur l'abolition et la dépénalisation de l'homosexualité. L'action de Badinter est méritante car il fallait du courage politique dans les années 80 pour aller contre l'opinion publique. Un hommage national mérité lui sera rendu.

  5. Je pense qu'à force de défendre des criminels, il a oublié les victimes. Il n'a pas respecté la volonté de la majorité des français qui était pour la peine de mort. Notre Justice d'aujourd'hui pâti de ses décisions de l'époque pour atténuer toutes les peines ce qui a diminué la dissuasion et contribué à l'explosion de la délinquance. Il a aussi lutté pour favoriser l'immigration. Il y aurait beaucoup à dire sur la confiscation de l'opinion publique par les médias à propos de cet homme.

  6. Un ignoble personnage du cénacle des bandits mitterrandiens , imbu de sa personne, moralisateur, suffisant, arrogant, ayant fait du forcing pour une loi inique que la majorité des français réprouvait (Abolition de la peine de mort)… Bref, un 'socialaud' !

  7. L'homme qui aimait plus les criminels que les victimes et leurs familles…tu vas pouvoir cirer les pompes d'Émile Louis en enfer avec tout tes amis…sans compter le fait que ce n'a jamais été un résistant, c'était un lâche quii n'a jamais eu de c……comparé a d'autre….des traitres comme ca, je ne le mettrais jamais à l'échelle de J.Moulin, R.Aubrac, L,.Aubrac, J.Messmer qui eux sont de véritables héros.

  8. Certes, ôter la vie de quelqu'un est inhumain.
    Ôter la vie d'un innocent c'est abject.

    Dans ce cas il aurait dû s'opposer à toutes les guerres du monde, ce qu'il n'a pas fait.

    Entre voyoux ils se respectent c'est pour cela.

    Voyoux en cols blancs

  9. Les assassins remercient Badinter ! Et comme il n'y a aucune substitution à la peine de mort,une nouvelle vie après la prison les attend encore ! Et quand je parle d'assassins, je pense surtout aux récidivistes, aux terroristes, à certains crimes abjects, et non pas à TOUS les assassinats systématiquement, la peine de mort n'a jamais été systématique.

  10. Une très bonne nouvelle !
    L'ordure antidémocratique saucialope badinter a débarrassé le plancher.
    Un hommage lui sera rendu à la déchetterie de Stains entre le composte et les matières plastiques.

  11. Grace à lui, il y en a qui n'ont pas perdu la tête… au lieu de trancher la question, il préférait la vie perdue en prison surement par humanisme. chacun ses gouts…….

  12. Un coup de guillotine reste bien moins cher et plus efficace que de nourrir des criminels qui en plus resortent de tole prématurément pour bonne conduite.merci badinter,tu as participé pleinement au début du declin de la France.

  13. Que la peine de mort soit supprimée est une EXCELLENTE ligne, même si l'idée provient d'un socialiste !

    Par contre, peut-être faudrait-il revoir le jugement pour les assassinats de mineurs (res) !

  14. Où quand Mitterand apres spn passé trouble et ses amitiés non moins troubles a prit un juif qui a aboli entre autre la peine de mort…qui est plus que jamais necessaire ds les cas extrêmes

  15. Oui c'est bien ce type d'individu qu'on érige en sage et que j’entends glorifier sur tous les plateaux par toute une classe politique et c'est dire comme notre pays est gravement malade … Je n’en vois pas un pour condamner ce WOKISTE avant l’heure.

    ATHEE j’ose croire qu’il y aura une justice vraie dans l’au-delà

  16. Il a fait voté ça sans consulter les Français qui y sont favorables encore aujourd'hui… Badinter était le pape du système rien de plus

  17. Condoléances. C'est un grand soulagement la suppression de la peine de mort en France…j en suis fière. C'est a la loi qu'il faut sen prendre aujourd'hui si elle est laxiste aujourd'hui le droit se sert du droit pour ne pas s'appliquer en toute légalité. Les criminels en prison… construisons des prisons. Les états où la peine de mort existe ont autant de crimes que les autres… mais peut être que dans ces pays la la police est mieux respectée davantage crainte ?

  18. C’est pas ce qu’il a fait de mieux et que d’autres ont votés…un référendum aujourd’hui serait très risqué pour un grand nombre de délinquants (meurtriers, pedophiles, terroristes,…) et salvateur pour les plus honnêtes que dis-je … normaux !

  19. 80% des français de souche l ont déjà oublié ! Et 90% des flics de France qu il faisait épier et sanctionner par l igpn quand il habitait rue de la faisanderie dans le 16 ème parce Qu il faisaient trop de bruit lorsqu ils partaient en intervention le commissariat étant juste en face de chez lui de l autre côté de la rue !
    Un couple de pieds nickeles avec sa duegne

  20. La peine de mort contraire à l'esprit du christianisme et de la révolution !? Alors que dans l'histoire nous avons passé notre temps à condamné à mort au nom d'un Dieu imaginaire et pour défendre les idées de la révolution et de la "liberté". En tout cas la peine de mort devrait être rétablie, bien sûr pas comme l'ancienne époque, mais uniquement pour les véritables meurtriers et pédophile récidiviste. Où alors au minimum les stérilisé définitivement avec leur enfant pour éviter que leur pulsions de tueur où de violeurs ne perdure dans les générations.

  21. Il ne faut pas oublier le passage de ce grand homme au conseil constitutionnel ou comme le lui demandait ARDISSON : si le droit était le même que celui de Dumas pour MITTERAND. Et il avait rien trouvé de mieux à répondre s'en se déballonner : "IL A Y DES CHOSES QUI DOIVENT RESTER AU CONSEIL CONSTITUTIONNEL" sous entendant qu'on ne pouvait pas comprendre nous les gueux que l'on peut truquer une élection. PABLO ESCOBAR et AL CAPONE méritent aussi le grade de homme avec son prisme de lecture.
    HASTA SIEMPRE et comme disait l'autre crapule qui va finir canoniser avec des branques pareils : VOUS N'ÊTES RIEN

  22. Un homme qui a supprimé la peine de mort qui a ouvert la boîte de Pandore ou les criminels reconnus qui on tuer sans remords n’ont jamais regretté leur crimes parce qu’ils savaient très bien qu’ils n’allaient pas mourir. Mais les victimes elles sont bien mortes et les familles endeuillés n’ont jamais eu justice . Tu tues tu meurs loi du talion et rien d’autre une manière de dissuader tout ceux qu’ils veulent passer à l’acte de tuer quelqu’un.

Laisser un commentaire