par les enjeux et les oppositions.


alors vous évoqué cette séquence sur le changement de sexe qu’ad dit Emmanuel Macron sur le programme voulu par le nouveau front populaire qui prévoit de se rendre en mairie à l’état civil pour éventuellement changer de de sexe là où actuellement ce qui est fait c’est qu’on va déposer un dossier au tribunal que ça prend assez longtemps il y a toute une procédure écoutez bien ça s’est passé hier encore justement en Bretagne et voici ce qu’a dit le chef de l’État et puis de l’autre côté à l’extrême gauche c’est quatre fois pire en terme de cou et puis il y a plus de laïcité ils reviennent sur les lois d’immigration qu’on a faite qui permettent quand même de réguler et qu’on doit maintenant mettre en œuvre et puis il y a des choses complètement ubueses comme par exemple échanger de de sexe en mairie bon alors on va retrouver Bastien Oger parce que c’est vrai que ça réagit aussi au sein de la majorité présidentielle on vous fera écouter ce que dit Olivier force ce matin par rapport aux propos du chef de l’État on peut citer déjà Clément bonne qui dès la nuit dernière he sur son compte x l’ancien ministre et candidat Renaissance à Paris disait la chose suivante on doit rejeter toute stigmatisation dans le discours politique et faire avancer les droits disait-il mais visiblement Bastien il n’est pas seul il y a d’autres réactions sur toute cette séquence du chef de l’État à ce sujet Bastien je suis agacé me disait tout à l’heure un conseiller ministériel qui avait le sentiment que Emmanuel Macron avec ses mots allit finalement à l’encontre des combats portés jusqu’à présent par le gouvernement sur la défense des droits des LGBT et il ajoutter je pense qu’il veut créer de la polémique pour bousculer les partis envoyer des signaux sur sa droite tout en essayant de convaincre l’électorat social démocrate de se détourner du nouveau front populaire voilà un exercice autement délicat pour le chef de l’État au risque donc parfois comme dans ce cas de crisper une partie de ses propres troupes alors ce matin pour déminer cette polémique l’Élysée à communiqué je cite le changement de sexe libre en mairie n’est pas un projet de société que défend le président fin de citation vous le voyez une manière de ne pas changer de sur le fond mais quand même avec une forme largement atténuée merci beaucoup Bastien mero à Théo Fribourg qui vous accompagne réaction ce matin virulente du patron du PS Olivier fort on va l’écouter ce président est en train d’épouser en fait il compris tous les propos les plus populistes qu’il a dénoncé pendant si longtemps comment est-il possible que cet homme qui a été élu et réélu pour faire face à l’extrême droite enchaîne en réalité les reprises du discours de l’extrême droite comment est-il possible qu’il ait fait voter une loi qui introduisait la préférence nationale en décembre comment est-il possible aujourd’hui qu’il accuse les partis de gauche d’avoir une politique immigrationniste et comment est-il possible que lui qui était l’homme qui avait même fait en sorte que la PMA soit accessible au couple de femmes soit maintenant celui qui condamne la trans enfin qui soit devenu transphobe Olivier Beaumont en fait cette euh élection elle va se jouer sur le terrain avec des députés de terrain face à des électeurs de terrain et il y aura de tour est-ce qu’on assiste quand même depuis hier à une livrée d’éléments de langage et de thème de façon à ce que les candidats de la majorité soient décomplexés que ce soit sur la sécurité que ce soit sur l’immigration que ce soit sur des faits et des phénomènes de société parce que ce sont eux qui vont se battre et ils reprochent au chef de l’État de ne rien à voir avec un bilan catastrophique donc lâchez-vous semble être le message du président et du gouvernement très intéressant de dans cette séquence qui a été capté par vos caméras c’est la réaction de la personne à qui dit voilà qui fait un haut d’indignation et là on est exactement dans les fait recherch on s’adresse aux électeurs et on rejoint encore plus ce que je vous expliquais tout à l’heure à qui on cible à qui on veut parler dans cette élection c’est-à-dire cet électeur plutôt plutôt rural hors des grandes villes plutôt une catégorie âgé ou semi-âgé en tout cas auudessusdelà de 45 ans qui n’est pas forcément à l’aise ou qui se pose des questions autour des questions d’identité transgenre qui traversent la société aussi hein on le voit bien là je je m’en remets à à l’expert en opinion c’est qu’on voit bien que dans les autant dans les jeunes générations on est plutôt à l’aise avec ces sujets là on voit bien que dans les les catégories d’âge plus élevé on n’est pas qu’on est forcément moins à l’aise mais on se on se pose des questions et donc sur un sujet comme ça aussi majeur que la question de l’identité Emmanuel Macron le pose clairement sur la table en allant cogier sur une disposition qu’ a été cherché en page 19 ne du programme de du nouveau populaire et qu’ caricature un peu dans les mots en tout cas parce que il n’est pas dit noir sur blanc sur le texte que on va pouvoir aller changer de sexe en mairie je vous lis l’intitulé de la proposition la Gauche propose d’autoriser le changement d’état civil libre et gratuit devant un officier d’état civil donc c’est pas tout à fait non plus ce que proposent les candidats de du nouveau front populaire mais en tout cas vous l’z unot choc unease choc choc la réaction don un à ses troupes pour effectivement se lâcher comme vous viez de le dire sur le terrain et aller interpeller l’opinion etit votre indumaine on est quand même dans une campagne de de l’extrême par les mots employés on a Gérald a été interrogé ce matin justement sur cet épisode et il a une réponse aussi extrême il dit oui mais on n’est pas la France du wisme B exactement en fait je trouve que cette à sa clientèle entre guillemets électorale ça c’est assez clair la deuxième c’est de reinstaller du clivage politique en justement montrant à quel point la gauche en tout cas c’est sans doute l’hypothèse et le souhait d’Emmanuel Macron et déconneectter des problèmes réels des Français c’est-à-dire aujourd’hui on va parler de genre d’identité de sexualité euh alors même que la France est mise en demeure pour sa situation budgétaire qu’il y a la guerre au por de l’Europe donc c’est aussi une manière en créant ce clivage là sur ces sujets là qui sont en page 19 d’un programme de dire B voyez de quoi s’occupe la gauche et voyez de quoi nous nous nous occupant sur exactement et donc encore une fois c’est créer du clivage en montrant à quel point le C la raison le camp de ceux qui s’occupent des vrais problèmes du pays sont dans son sein et dans son camp mais encore une fois c’est extrêmement compliqué et c’est extrêmement euh ambitieux et c’est pas certain qu’il y arrive à tenir comme discours parce que ça l’oblige finalement à réduire le grand écart qu’il avait réussi à faire un moment entre le libéralisme économique et le libéralisme social qu’ a de plus en plus de mal à assumer oui mais là comme vous le disiez juste ce titre il y a il y a le feu il y a le feu à l’Élysée il y a le feu dans la maison il y a le feu au lac c’estàd que je reviens à ces Bill que Renaissance doit donner la majorité doit donner à ses députés sur le terrain notamment Philippe morevret les mots ont un sens c’est-à-dire que quand ces candidats députés vont être interroger ils vont pouvoir utiliser les ces termes et ils auront face à eux des candidats du rassemblement national c’est un peu une façon de les décomplexer qu’ puissent se battre pratiquement à armégal oui c’est ça il fait une erreur de perspective qui est que il pense qu’il est le mouvement vers lequel les Français vont se tourner si le RN est dominant l’erreur de perspective c’est que et on aura les projections de siège ce soir demain qui vont mettre un terme à mon avis à cette séquence l’erreur c’est que c’est pas forcément son parti qui va être l’opposant principal du RN euh donc il est peut-être en train de faire la campagne du RN c’est toujours la même question avec lui en ce moment que quoi pardon là je m’adresse au communiquant pour que les gens comprennent c’est quand vous utilisez les arguments de votre adversaire en plus quand vous vous trompez adversaire vous servez votre adversaire oui vous l’aidez mais là il pense que il pense qu’il est en guerre que lui son mouvement je je pense sincèrement qu’il croit que son mouvement est en PO de position pour être face au RN si ce n’est peut-êre il gagnera peut-être pas mais il sera l’opposition la plus forte et je pense qu’il se trompe je pense que c’est ça l’erreur de de pied donc il se comporte comme si il avait encore une chance d’emporter l’élection dans son logiciel il y a pas d’autre façon de faire de toute façon là où les projections en siège vont nous aider c’est que bah les projections en siège vont dire oui ou non sur cette hypothèse moi ma conviction c’est que on va pas avoir un duel RN majorité actuel mais un duel RN Front populaire et à ce moment-là cette position ne sera tout simplement plus tenable ou alors il sera du côté du il font quoi oui alors voilà ou il reste du côté du RN ou alors il rebascule c’est impossible de rebasculer dans des tendances sur pas ce choisiras je pense que ces troupes enfin quand on voit que les mambones il y a quand même beaucoup de gens qui en 2017 très sincèrement se sont engagés pour Macron sur des bases libérales je les vois pas continuer dans cette et pu c’est pas la première fois pour Clément be en plus qu’il réagit à la première fois mais là là en plus il leur premet rien tant que Macron avait l’air de tenir la maison bon bah d’accord on suit ça grince on suit il a plus de patron le patron est affaibli Clément bon c’est un des premiers soldats du macronisme il était avec Emmanuel Macron du temps de Bery déjà donc c’est un c’est un historique hein faut pas le faut pas le négliger quand même et c’est un signe justement quand les historiques arlett commencent à être c’est jamais c’est jamais très bon alors sur cette affaire il est pas évidemment transphobe Emmanuel Macron faut pas non plustrme voilà je dis effectivement camp bien entendu on est en campagne moi je vous dire très sincèrement ce qui me choque le plus c’est communiquer de l’Élysée obligé de préciser et de rappeler le bilan du président de la République c’est quand même un tout petit peu étrange ce que disait bas c’est incroyable il y a c’est incroyable qu’il y ait un communiqué de l’Élysée en fait pour président de la République expliquer les propos du président oui puis en plus je vais dire le le président théoriquement comme il a dit lui-même il a rappelé à la fin du du sommet du G7 il a dit je suis le président de tous les Français on lui a demandé d’être plutôt en réserve pour la suite parce que il doit être un président arbitre au bout du compte une fois que la campagne sera finie et là n’est pas un projet de société vousz vui jeux dire ce soit communiqué de l’Élysée com l’Élysée précise ça je trouve ça quand même assez étonnant parce que mér intéressant c’est que en fait je pense qu’il y a deux élément qu’il faut avoir en tête d’abord que dans les chiffres qu’on a actuellement en fait on ne tient pas compte parce qu’on avait pas les listes de l’ancrage territorial des différents candidats et ce qu’on va voir aujourd’hui c’est qu’effectivement je pense finalement ça va faire baisser la majorité présidentielle et on va voir que l’ancrage territoriale il peut profiter aux candidats de de de gauche le deuxième élément je trouve qu’ est important à à à avoir en tête c’est que malgré tout aujourd’hui il faut pas il faut plutôt avoir en tête que y compris à droite y compris auprès des sympathisants LR il y a un discrédit il y a un certain ralb de la personnalité d’Emmanuel Macron de son bilan politique mais aussi de ce qu’il incarne et de ce qu’il a pu incarner donc il faut faire attention sur cette capacité qu’il aurait at tirer des gens vers lui ça a pu être vrai en 2017 évidemment ça a pu fonctionner avec le RN en face en 2022 il est pas du tout du tout du tout ok que ça puisse fonctionner tout court lors des prochaines législatives

Laisser un commentaire