Manifestation nationale pour le pouvoir d'achat – RTBF Info



Une manifestation nationale était organisée ce lundi à Bruxelles par les syndicats FGTB, CSC et CGSLB. Ils réclament davantage de pouvoir d’achat pour les travailleurs et une modification de la loi sur la norme salariale. Les syndicats ont promis une « démonstration de force ». Certains secteurs étaient également visés par des arrêts de travail. Le cortège a démarré à 11h30 dans le quartier de la gare du Nord. Entre 70.000 et 80.000 personnes étaient présentes dans les rues de Bruxelles, selon les chiffres de la police et des syndicats.

Le point de départ de la manifestation, c’est la loi de 1996 qui encadre l’évolution des salaires en Belgique. L’objectif de cette loi est de maintenir les salaires dans des marges acceptables pour ne pas compromettre la rentabilité des entreprises belges en comparaison avec les pays voisins.

Ainsi, la marge maximale pour l’évolution du coût salarial avait été fixée à 0,4% pour la période 2021-2022. Cela signifie que les salaires de tous les secteurs d’activité ne pouvaient pas augmenter de plus de 0,4% en deux ans (hors indexation).

Pour les syndicats, cette règle a fait son temps. Ils voudraient la voir sauter avant le prochain accord interprofessionnel (AIP) 2023-2024, car ils craignent une marge maximale encore plus faible.

Lundi, la fédération patronale flamande Voka a avancé l’idée de limiter l’indexation automatique à 5% – autrement dit: un saut d’index – afin de limiter la perte concurrentielle pour les entreprises. « On est dans une économie où les salaires représentent 20% des coûts de production », répond Thierry Bodson. « Quand les patrons disent: ‘attention on va perdre notre compétitivité’, n’oublions pas cette donnée-là. »

Au-delà des négociations salariales, les revendications du front commun s’étendent au pouvoir d’achat en général. Les représentants des travailleurs veulent que le gouvernement s’empare du prix de l’énergie et ils exigent que soit revue à la hausse l’intervention des employeurs dans les frais de déplacement. Ils veulent aussi que les négociations sur l’enveloppe bien-être (budget du gouvernement pour augmenter les allocations sociales) soient découplées de l’accord interprofessionnel.

Ils auront une autre occasion de convaincre le 29 juin au parlement fédéral, où ils sont auditionnés après avoir récolté 87.390 signatures pour des « négociations libres et solidaires sur les salaires bruts ».

La manifestation nationale de lundi est la première d’envergure depuis la crise du coronavirus.

Un sujet diffusé le 20/06/2022.

———————————————————————————————————————–
📌 Retrouvez l’info de la RTBF

Sur Auvio ► https://www.rtbf.be/auvio/

Sur le site RTBF info ► https://www.rtbf.be/info/

Sur Facebook ► https://www.facebook.com/rtbfinfo/

Sur Instagram ► https://www.instagram.com/rtbfinfo/

———————————————————————————————————————–

© RTBF 2022

#manifestation #nationale #belgique #pouvoirdachat #pouvoir #rtbf #JT19h30 rtbf manifestation jt 19h30 rtbf jt rtbf 19h30 rtbf jt 19h30 manifestation

source

Cet article a 15 commentaires

  1. Une manifestation nationale était organisée ce lundi à Bruxelles par les syndicats FGTB, CSC et CGSLB. Ils réclament davantage de pouvoir d’achat pour les travailleurs et une modification de la loi sur la norme salariale.

  2. Attention il faut distinguer le patronnat (petite société) et multinationales. C'est ces derniers qu'ils faut aller chercher l'argent avec tous les montages fiscaux qu'ils arrivent à faire pour pas payer d'impôts. Sans parler du soutien armée irrationnel à l'Ukraine au depens de l'économie européenne avec un risque de crise alimentaire mondiale et une aggravation de la guerre en Ukraine qui pourrait devenir une nouvelle Syrie.

  3. La F.E.B. (Fédération des Entreprises de Belgique) ne comprends pas la manifestation ! Cette "trop merveilleuse" F.E.B. a-t'elle seulement compris une manifestation un jour et ce depuis des années ? Il me semble que la réponse "NON" est la plus appropriée !
    D'autre part notre premier ministre Alexander De Croo ne soutenait pas cette manifestation avant qu'elle n'ait lieu !
    Vive la Belgique des habitants RICHES et eux seulement ! Quelle honte !

  4. "Incompréhensible pour la compétitivité des entreprises et la vie du pays"
    Alors celle la elle me va loin.
    Personnellement j'ai 22 ans et j'ai du me réorienter PLUSIEURS fois et abandonner le métier de mes rêves (maraîcher) rien que pour pouvoir SURvivre.
    Pour rappel dans CE pays la BELGIQUE les maraîchers gagnent moins de 900€ net par mois pour PLUS DE SOIXANTES heures de travail par semaine !
    Réorienté dans un métier en pénurie qu'est la boucherie je suis en apprentissage je travaille 38h et je touche 487€/mois. Alors que je produit par mon travail plus de cela en bénéfice net sur 5jours de travail.
    De la à ne pas comprendre ma colère et celle de toutes et tous qui comme moi ont des difficultés croissantes qui vont jusqu'à vendre des meubles pour manger. C'est de la mauvaise fois ÉHONTÉE !

  5. Un soutien total à cette manifestation. Il faut bien comprendre une chose, depuis la crise des subprimes de 2008, la BCE (comme la FED) a MASSIVEMENT imprimé des milliers de milliards d'euros qui ont été injectés exclusivement en bourse pour sauver les actionnaires de la plupart des grosses banques et multinationales avec pour slogan "too big to fail" sauf que ces mêmes actionnaires au lieux de créer de la richesse physique avec toute cette masse monétaire gracieusement donnée par la BCE ont préféré uniquement investir sur des actifs financiers car jugés plus rentables et moins risqués.

    Le résultat aujourd'hui est qu'on se retrouve avec une inflation insupportable car il y a énormément de masse monétaire en circulation dans l'économie sans forcément de la richesse réelle en collatérale pour absorber toute cette monnaie. Si la BCE avait en contre partie demandé aux entreprises d'augmenter les salaires de la plupart des employés, leur pouvoir d'achat aurait pu en grande partie absorber cette masse monétaire et de plus cela aurait incité les entreprises à produire davantage de la richesse réelle.

    Il faut également savoir que des règles existent au sein de la BCE pour que cette institution ne puisse pas directement prêter de l'argent aux États mais cela doit se passer par le marché financier auquel les états empruntent de l'argent avec intérêts qu'ils ne pourront rembourser qu'en empruntant encore de l'argent avec intérêt. Sans être des spécialistes en finance et économie ont peut tous se demander à quoi rime une telle absurdité alors qu'il suffirait que la BCE prête à taux zéro aux États pour que ceux-ci puissent mener leur politique monétaire en toute quiétude tant que ces pays n' injectent pas des masses monétaires sans en contre partie produire de la richesse réelle.

    En conclusion, il faut que l'union européenne prenne le contrôle total de la BCE car cette institution est à ce jour aux mains de banquiers privés. Si cela n'est pas fait, l'euro finira par exploser et les pays membres voudront de nouveaux avoir une monnaie nationale pour chaque pays.

Laisser un commentaire