Les députés français chantent la Marseillaise et huent alors que le Premier ministre impose le projet de loi sur la réforme des retraites



Les députés français de gauche ont chanté l’hymne national à tue-tête et brandi des pancartes disant « 64, c’est non » alors que le Premier ministre, Élisabeth Borne, s’apprêtait à utiliser des pouvoirs spéciaux pour faire adopter sans vote parlementaire un projet de loi impopulaire augmentant l’âge de la retraite de 62 à 64. L’orateur n’a pas réussi à faire taire les députés. Abonnez-vous à Guardian News sur YouTube ►

Quelques minutes avant le vote des députés de la chambre basse, Emmanuel Macron tenait toujours des réunions effrénées avec de hautes personnalités politiques. Il a ensuite opté pour l’utilisation des pouvoirs spéciaux plutôt que de risquer un vote qu’il semblait sur le point de perdre. The Guardian publie un journalisme indépendant, rendu possible par des sympathisants. Contribuez à The Guardian aujourd’hui ►

Inscrivez-vous à la nouvelle newsletter quotidienne gratuite du Guardian, première édition ► http://theguardian.com/first-edition

Site Web ► https://www.theguardian.com
Facebook ►https://www.facebook.com/theguardian
Gazouillement ► https://twitter.com/guardian
Instagram ► https://instagram.com/guardian

Le Gardien sur YouTube : Le Gardien ►
Gardien Australie ►
Gardien Football ►
Gardien Sport ►
Gardien en direct ►

#Paris #France #Pension #LaMarseillaise #Manifestation #Macron #Actualité

source

Laisser un commentaire