Le panel politique du 18 mars 2024



Nos panélistes Hélène Buzzetti, Émilie Nicolas et Michel C. Auger analysent l’actualité politique du jour.

Au menu :

– Drainville dévoile son tableau de bord
– Le DPCP remet en question les explications de Lametti
– PSPP dénonce la façon de faire des médias

#ICIRDI

Abonnez-vous à notre chaine : https://www.youtube.com/radiocanadainfo?sub_confirmation=1

Accédez aux nouvelles essentielles en téléchargeant l’application Radio-Canada Info : https://ici.radio-canada.ca/appli-info/?utm_source=google-youtube&utm_campaign=nat.pn.applircinfo&utm_medium=interne&utm_term=info-appli&utm_content=fiche-cus

Retrouvez-nous aussi sur :
X : https://twitter.com/RadioCanadaInfo
TikTok : https://www.tiktok.com/@radio.canada.info

source

Cet article a 10 commentaires

  1. Concernant le dossier du juge Delisle, un premier problême est que la décision du ministre n' origine pas d' une enquête public. Aussi, c' est un élu qui rend la décision finale. La responsabilité devrait revenir à un comité formé de juges.

  2. Un point que personne n'a mentionné: en montrant nos politiciens ébranlés par des menaces de mort, est-ce qu'on ne se trouve pas un peu à donner aux bullys ce qu'ils voulaient?

    Encore une fois, l'autocritique n'est pas la force des journalistes.

  3. À quel point on a besoin d’entendre l’opinion de Michel C. Auger à toutes les 20 minutes sur tous les enjeux à Radio-Canada? Il me semble qu’on pourrait faire mieux.

  4. La journaliste se plaint d'abord que l'accès à l'information n'est pas facile. Ensuite elle se plaint qu'on donne toute l'information au public parce que soi-disant ça pourrait stigmatiser l'école. faudrait savoir ce qu'elle veut

  5. Je trouve ça condescendant de penser que de l'information ne doit pas être publique en démocratie. C'est le genre de raisonnement qui sous-entends un certain mépris pour la population et une croyance élitiste selon laquelle la population ne serait pas en mesure de comprendre l'information qui lui est présenté.

    Présentez l'info, expliquez-là. Les gens n'apprennent rien lorsque nous les gardons dans l'ignorance.

    Ah tiens-donc, les infos auxquelles Lametti avait accès devraient-être rendues plubliques elles, Michel ne cesse de me surprendre.

    Pour Paul, je suis désolé, mais avec toute la violence contre les élus à laquelle on fait face dans les dernières années, je pense que c'est important de le montrer oui, de montrer les effets réels de cette violence. Si on veut la combattre, on doit la dénoncer, malgré la honte.

Laisser un commentaire