Itinérant aspergé d’eau : une vidéo suscite l’indignation



Les gestes d’un commerçant du quartier chinois à Montréal, devenus viraux, montrent que la cohabitation est de plus en plus difficile avec les sans-abris. La métropole québécoise cherche des solutions, qui n’arrivent malheureusement pas rapidement.

Le reportage de Violette Cantin

#montréal #TJ18h

Abonnez-vous à notre chaine : https://www.youtube.com/radiocanadainfo?sub_confirmation=1

Accédez aux nouvelles essentielles en téléchargeant l’application Radio-Canada Info : https://ici.radio-canada.ca/appli-info/?utm_source=google-youtube&utm_campaign=nat.pn.applircinfo&utm_medium=interne&utm_term=info-appli&utm_content=fiche-cus

Retrouvez-nous aussi sur :
X : https://twitter.com/RadioCanadaInfo
TikTok : https://www.tiktok.com/@radio.canada.info

source

Cet article a 18 commentaires

  1. c'est difficil dans le quartier chinois les itinerants son très agressifs il faut faire qqchose nous nous avons fait agresse la bas l'homme a même frappe la Poucette mon enfant seulement paracerque on avais d'argent a lui donner , quand il va avoir un meurtre vous allez changer d' opinion.

  2. Moi je trouve qu'on devrait arrêter d'essayer de sauver tout le monde. Y'a des humains qui n'y arriveront jamais. Il y en aura toujours dans la misère, avec des dépendances et des troubles qu'on pourra jamais régler.

    Chu tanné qu'on s'occupe d'eux. Ca coute cher en ressources, ca coûte cher sur le moral des citoyens ordinaires qui ont une vie eux aussi. Moi je serais pour qu'on embarque ce monde là dans des autobus, on fait le cleanup partout au Québec, on les emmène loin dans le nord, on leur bâtit un gros pavillon avec des lits, et on les laisse là. Ils n'auront pas le choix de se désintoxiquer, et on place quelques intervenants sur place pour s'assurer qu'ils mangent un peu.

    Va falloir un moment donné s'occuper de la majorité et arrêter de vouloir sauver tout le monde. Criminels, drogués, maladies mentales, on les éloigne de nos sociétés le plus possible et on se concentre sur les gens qui contribue à la société. Ces humains là coutent trop cher à la société. Va falloir faire des choix.

  3. Les gens paient cher pour ne pas se retrouver à la rue et c'est inacceptable de payer un prix de fou et de devoir vivre dans une ville sale et non sécuritaire avec de moin en moin de service public.
    Les logements abordable devrait être loué en priorité aux québécois qui travaillent et qui peine à sortir la tête de l'eau et non aux étrangers et aux bs.
    Si les gouvernements ne font rien c'est normal que les gens commencent à agir deux même.

  4. Pourquoi ne pas aller camper devant les politiciens pour qu'ils fassent quelque chose d'utile, plutot que de financer des guerres ou d'amplifier le probleme en augmentant l'immigration?

  5. 1ére remarque: c’est de moins en moins facile de trouver des francophones pour répondre aux « journalistes ».
    2: c’est toujours drôle de voir l’indignation (ciiiiiii po sécuritaiiiiiiiiiiiiiiiire) des bisounours pelleteux de nuages donneurs de leçons qui habitent loin des itinérants…

  6. Je pense que c'est une situation difficile pour les deux cotés le restaurateur probablement a bout de souffle ou de patience et que les ressources mis en place son tjrs insuffissant par rapport aux itinerants …. avant de juger et crie des insultes au retaurateur essayons de comprendre… les intinerants on des besoins certes mais la population qui travaille pour gagner leurs et financer ces programmes avec nos taxes ont besoin aussi ls tranquilite de vivre et servir leurs clients

Laisser un commentaire