Générer un titre différentLe Journal Afrique du mardi 18 juin 2024 sur TV5MONDE


[Musique] nouveau journal Afrique bienvenue à vous sur TV5 Monde à la une ce mardi en RDC jour de deuil en mémoire des victimes des récents massacres qui ont ensanglanté la région de Béni plus de 150 civiles ont été tués par les rebelles ougandais des ADF en l’espace d’un mois selon l’Union africaine au Niger le mouvement Rebel le Front patriotique pour la libération revendique l’attaque du pipeline qui évac le brut vers le port de Cotonou au Bénin quelles sont leurs revendications voit cela avec le journaliste C CABA et puis c’est à travers des performances de Dan qu’elle a décidé d’interroger la société sur ses travers mais aussi de dire non à l’époque à l’occupation djihadiste de Gao wellené la danseuse chorégraphe et actrice malienne Bibata Ibrahim Maiga sera notre invité en fin de [Musique] journal journée de deuil donc dans la région de Bény dans l’Est de la RDC en proie aux raid attribué aux rebelles ougandais les ADF qui ont fait plus de 150 morts en un mois massacre condamné par l’Union africaine reportage à Man alimassir ici Lionel Bellon ces habitants de Bény dans le Nord kivou portent le deuil et la colère sur leur visage aujourd’hui ils rendent hommage au 150 civil tués par les rebelles ougandais des ADF dans le seul mois de juin 2024 selon l’Union africaine depuis que nous sommes ici chez nous à Bény ça fait des années que nous mourons comme des mouches nous mourons comme des moustiques personne ne s’intéresse à la situation ici à Bény à la sortie de l’église les membres de la société civile à l’initiative de cette journée de deuil tentent d’attirer l’attention des passants ils appellent les habitants à prendre leur responsabilité quitte à prendre les armes à l’instar de groupes armés dit patriotes comme les wisalendo c’est c’est depuis 2014 que nous sommes en train de d’assister à une tuerie un génocide sans N et nous ne savons pas c’est c’est c’est quoi notre problème c’est quoi euh il y a la finalité de tout ce que nous sommes en train de traverser comme comme problème comme souci comme difficulté ici mais ça vaut pas dans la foule des militants et membres de la luchcha le mouvement citoyen congolais non partisan et violent n’est pas pour que les habitants prennent les armes plutôt il croit en l’unité l’engagement de chaque citoyen congolais pour faire cesser les massacres et faire changer le système politique vous savez que lorsque ADF commet ses acte de barbarie il ne cherche pas à savoir qui est chrétien qui est musulman maintenant nous la population de BNY nous ne voulons pas parler de ça et les musulmans et les chrétiens tous nous sommes victimes il est grand t de se liguer à un seul homme pour mettre en état d’or cet ennemi là l’ADF qui a créé et qui gancra les sécurité dans la région de Ben Kinshasa et Kampala ont lancé en 2021 une opération militaire conjointe sans parvenir jusqu’à présent à mettre fin aux attaques sanglantes des ADF contre les civil au Niger un mouvement rebelle luttant pour la libération du président nigérien Mohamed Bazou renversé par un coup d’État en juillet dernier et détenu depuis annoncé avoir mis hors d’usage dimanche un important tronçon de l’oléoduc àcheminant du pétrole brut vers le Bénin on en parle avec SIDIC ABA bonsoir vous êtes journaliste et spécialiste du Niger que sait-on de cette attaque cidic oui le mouvement que vous avez évoqué le mouvement rebelle qui opère à partir de la Libye sur la frontière avec le Niger avait lancé un ultimatum aux autorités en place à niam pour libérer le président Bazou et avait porté un certain nombre de rendications d’ économique euh ces revendications n’ayant pas été satisfaites donc ils ont attaqué une partie du tronçon la partie qui relie à partir des pu du pétrole d’gaden dans l’est du pays qui relit le pipeline vers la capitale et vers vers vers l’est vers l’ouest du pays jusqu’au père de somokoé c’est un tronçon qui a été attaqué mais cela est déjà significatif comme mise en garde au pouvoir en place à Niamé alors le Front populaire le Front patriotique pardon de libération c’est comme ça que ce nomme ce mouvement cela représente combien d’hommes ou on n pas de chiffr exact mais on sait qu’ils sont plusieurs dizaines et qu’ils ont une capacité opérationnelle importante parce que c’est pas la première attaque ils avaient déjà procédé à une attaque d’une position de l’armée nigérienne il n’y a pas longtemps sous forme d’avertissement il faut pas je pense à mon avis sous-estimer la capacité de nuisance et la capacité é opérationnelle de ce mouvement d’autant qu’il est constitué par des jeunes qui connaissent parfaitement la région et qui peuvent avoir une capacité opérationnelle importante sachant déjà que l’armée est engagée dans la lutte contre le terrorisme ce mouvement peut faire beaucoup de mal CIC est-ce que vous pouvez nous rappeler l’objet des tensions actuelles entre le Bénin et le Niger oui je crois que tout pas tout est partie de la rupture de la confiance qu’il y a eu entre les deux pays après la chute du président Bazou en juillet 2023 puisque le Bénin fait partie des pays qui ont pris position pour une intervention militaire et à partir de la rupture de la confiance entre les deux pays malgré la levée de à mars de l’embargo qui a frappé le Niger l’embargo de la CDAO le Niger avait choisi de ne pas rouvrir sa frontière et le Bénin a estimé que tant que la frontière n’est pas rouverte le pétrole ne peut pas transiter par le port de semekodé à côté de Cotonou pour être embarqué dans des tanquerses qui accoste euh pour que le port soit effectivement évacué on sait que depuis un moment le Niger a augmenté sa capacité de production pétrolière environ 120000 barils par jour donc 90000 barils exportés vers l’extérieur mais avec la situation actuelle aucun baril ne peut être exporté et du coup ça va pénaliser les ressources financières du Niger et ça pass ça pénalisera autant le Bénin aussi puisque le Bénin était censé tirer profit de ce passage du pétrole nigérien par son territoire h alors en parallèle trois nigériens viennent d’être condamnés à de la prison avec surc au Bénin pour usurpation de titrre de quoi s’agit-il exactement alors il y a dans le dans l’accord qui a été fait les Nigériens devaient assister il devait être témoin de l’embarquement de de de produits pétroliers il devait être témoin pour savoir quelle est la quantité qui devait être exporté et donc ces nigériens théoriquement étit euh euh mandaté pour être présent sur le port de semekodé à côté de Cotonou pour témoigner de de l’embarquement de de du pétrole nigérien et malr donc à cause de la situation de la crise de confiance ils ont été considérés comme des personnes qui se sont introduites frauduleusement sur le site où le pétrole devait être embarqué et du coup euh ils ont été condamnés je crois que ça par ça explique un peu la tension qu’il y a entre les deux pays et ce problème est venu ajouter déjà au contentieux sur la non ouverture de frontières et aujourd’hui donc il y a deux crises en une seule puisque il y a la question de la fermeture de de la frontièr mais il y a le sort de ces cinq personnes arrêtées dont trois viennent d’être condamné avec de la prison avec surcis ce qui est déjà un premier pas puisque si elles avaient été condamnées à la prison ferme ça aurait encore je crois ajouté au contentieux dans le contentieux à mon avis le plus urgent c’est que les deux pays trouvent un compromis parce que le bras de Fire n’arrange personne ni le Niger n le Bénin et encore moins la Chine qui est la troisème partie dans dans ce bras dans cette question là et qui veut justement rapidement que les choses se règle pour qu’elle puisse elle commencer à exporter le pétrole puisque elle attend beaucoup puisque comme on sait c’est la Chine qui a financé le pipeline et attend être rémunéré de elle attend récupérer les fonds qu’elle a investi de l’exportation du pétrole et si le pétrole n’est pas exporté ça n’arrange pas ses affaires alors par ailleurs Niamé accuse le Bénin euh d’abriter des bases françaises pour entraîner des terroristes qui vont déstabiliser euh le Niger d’yle d’où vient cette accusation elle vient de la crise de confiance entre les deux pays parce que le Niger considère que le Bénin euh qui a été déjà partisan d’une intervention militaire après le coup d’État peut encore être utilisé par euh ses ennemis pour porter une exp une une intervention à mon avis ça participe de la crise de confiance pour l’instant il n’est pas documenté qu’il y a une une présence militaire extérieure mais le fait que la crise la confiance soit rompue entre les deux pays a entraîné cette accusation et qui peut être réglé si jamais le Niger voudrait avoir des garanties de sécurité c’est de demander au Bénin de ne jamais servir de base arrière pour qu’il soit attaqué mais comp tenu de la crise de confiance et compte tenu euh de ce bras de fer qu’il y a entre les deux pays on est arrivé à ce niveau d’accusation qui traduit l’absence de la confiance entre les deux pays mais il est urgent que cette confiance rain au plus vite dans l’intérêt des pays parce que le Niger est un pays continental qui n’a pas de façade maritime et qui ne peut pas en avoir c’est c’est le fait de la géographie et penseer qu’on peut contourner le Bénin pour passer par le corps de Cotonou mais semble être quelque chose de très compliqué puisque le Niger n’a pas de frontière avec le Togo il faut passer par le Burkina Faso où l’insécurité est telle que les Burkinabés eu même hésitent à circuler dans leur pays à forceorie pouvoir traverser sur ce ce pays sur une longue distance pour apporter les marchandises au Niger ou les exporter à partir du Niger par le port de coton de Lomé plutôt C Kaba merci je rappelle que vous êtes journaliste spécialiste du Niger en Côte d’Ivoire le président ivoirien Alassan Ouatara a affirmé viser une croissance de 7 % en moyenne pour l’économie de son pays entre 2024 et 2027 c’était lors de son discours annuel devant le Parlement réunion en congrès aux alures de bilan au cours duquel il n’a pas évoqué la présidentielle de 2025 pendant plus de 45 minutes il est revenu sur ses 13 années au pouvoir distribuant les bons points à ces différents ministres notamment sur les infrastructures réalisées ces dernières années au Kenya le gouvernement a retiré la plupart des nouvelles taxes qu’il voulait instaurer notamment sur le pain et les véhicules particuliers un mouvement de contestation de ces taxes baptisé occupa et Parliament occupé le Parlement avait été lancé ces derniers jours sur les réseaux sociaux et bien ce mardi la police a dis une manifestation de quelques centaines de personnes dans la capitale Nairobi lutel Lionel bon par centaine ils sont venus faire entendre leur colère aux abords du Parlement le projet de nouvelle taxe du gouvernement Kan a mis le feu au poudre depuis son annonce le 13 juin dernier face au manifestant la police a sorti les grands moyens dispersion à coup de gaz lamogène et de canon à eau nous nousonsous sommes pasentsous et voulez prendre tout notregent ce n’est pas dans sa version initiale le projet de loi inclut notamment une taxe annuelle de 2,5 % sur les véhicules particuliers et une taxe de 16 % sur le pain des mesures prises par le gouvernement du président William Rutau pour retrouver des marges de manœuvre budgétaire le budget 20242025 débattu au Parlement depuis ce mardi et dénoncé par ces détracteurs comme un nouveau cou porté au pouvoir d’achat de la population déjà affaibli par l’inflation vous avez entendu ils augmentent même les taxes sur les dons les femmes n’ont pas de serviette hygiénique elles sont taxées nous n’avons même plus les moyens d’acheter des couches pour les enfants il n’y a pas de vaccin dans les hôpitaux pour les enfants il faut que ce gouvernement fasse quelque chose dans la journée la présidence kéienne a annoncé par un communiqué avoir retiré la plupart des mesures contestées avant l’examen du texte au Parlement parmi elles la taxe sur le pain et les véhicules les paiements mobiles et les huiles végétales malgré l’annonce les manifestants maintiennent la pression dans la rue supprimez tout vous ne pouvez pas retirer des morceaux du projet de loi pour que nous puissions l’approuver non supprimer tout on repart de0 plus d’une dizaine de personnes ont été arrêté selon la FP dont l’un des organisateurs de la manifestation le projet de loi doit être voté avant le 30 juin au Gabon le procès de Briss la cruche alianga est reporté sinédier décision de la Cour criminelle spéciale de Libreville l’ancien directeur de cabinet de l’ex-président deschu alibongondimba est accusé de détournement de fonds publics blanchiment des capitaux et association de malfaiteurs accusation qu’il ni alors qu’il participait aux audiences il a dû être hospitalisé à Libreville avant d’être évacué en Fran samedi dernier face à son état de santé qui se dégradait les magistrats ont décidé de stopper la procédure au Canada cette sortie des citoyens canadiens originaires de la région de kabilily ils accuse les autorités algériennes d’espionnage et d’intimidation ils disent vivre dans la peur reportage Brigitte buau l’artiste Kamal seaki croyait pouvoir enfin vivre librement en immigrant au Canada jamais le gaâtinois n’aurait cru que ses origines Kabiles en feraiit une cible du régime algérien en seul can j’ai reçu un appel récemment d’un consulat de d’un membre consulat de de l’Algérie à Montréal l’homme lui aurait laissé entendre que le gouvernement algérien pouvait l’aider à mousser sa carrière l’artiste accepte de le rencontrer mais dans un lieu public à Montréal je faisait pas confiance je sais pas c’est quoi leur plan un ami assis quelques tables plus loin a pris une photo de l’entretien Radio Canada n’a pas été en mesure de confirmer que l’homme sur la photo travaille pour le consulat algérien mais d’autres membres de la communauté ab nous ont aussi parlé de convocation au consulat et à l’ambassade de l’Algérie à Ottawa l’ambassade n’a pas donné suite à nos demandes d’entrevu selon Monsieur seaki on lui reproche ses liens avec le mouvement pour l’autodétermination de la kabiliie le Mac qui a une section au Canada il me sort les dates exactes il dit vous avez filmé les manifestations du Mac à telle date à telle date à telle place à telle place je dis oui mais moi je suis caméraman c’est quelqu’un m’appelle c’est mon travail le gouvernement algérien a déclaré le Mac entité terroriste une désignation que rejette le Canada et les États-Unis notamment pour Monsieur seaki il est clair que les autorités algériennes l’espionnent depuis des mois il m’a nommé deux personnes c’est des amis que je connais aussi au Canada il me dit ces amis là il faut arrêter arrêter tout contact avec eux éternellement c’est parce que eud des mlon du Mac Radio Canada a appris que des employés des gouvernements fédéral et québécois compent par par les citoyens canadiens d’origine Kaby qui ont récemment fait l’objet d’intimidation de la part des autorités algériennes mais ils n’ont pas voulu nous accorder d’entrevu formelles par crainte de représaille contre leurs proches toujours en Algérie il y a un climat de peur selon ce leer de la communauté cabile à Montréal des citoyens canadiens en visite en Algérie ont été ciblés par les autorités ils ont subi des interrogatoires à l’aéroport ou bien ils sont retrouvés bloqués là-bas pendant des mois une année voire 2 ans affaire mondiale Canada sur son site de conseil aux voyageurs confirme que les autorités algériennes ont retenu des citoyens canadoalgériens en Algérie après les avoir identifiés comme étant politiquement engagés au Canada lorsque on n pas cette liberté de rendre visite à à nos familles de rencontrer qui on veut dans un bar dans un café dans une place publique comme ici qu’est-ce qui reste il demande à la ministre des Affaires étrangères Mélanie Jie d’intervenir auprès du régime algérien la ministre a refusé de nous accorder une entrevue dans une réponse écrite son ministère dit que le Canada soulève régulièrement les droits de la personne auprès de l’Algérie c’est déplarable le député bloquiste connaît bien la communauté kabile et dénonce le silence de la ministre faut que la Canada se donne des outils pour intervenir et qu’il a des conséquences pour les pays qui font d’ingérence étrangère l’artiste gaâtinois dit craindre de ne plus revoir sa famille en Algérie parce qu’il a refusé la demande du consulat de rompre tout lien avec certains membres de sa communauté on pense qu’on est au Canada on est en paix on est libre puis on a laissé nos problèmes en Algérie mais quand même fait que vous nous suivez partout ici Brigitte bureau Radio Canada Awa la fin de la première partie de votre journal Afrique place au [Musique] mag nos prisons mentales le matchisme ou encore l’inceste choisi la danse pour dénoncer les mots qui pourissent la société mi Bata Ibrahim Maiga bonsoir bonsoir vous êtes danseuse performeuse actrice et chorégraphe contemporaine vous êtes actuellement à Paris pour une création solo et en tournée avec le faceau dans ce théâtre pour découvrir votre univers je voulais qu’on regarde un extrait de Kuma de Awa alundiaai sur l’inceste et le viol je vous laisse découvrir un bout du film à savoir votre performance de danse voilà Kuma un film très fort film pour lequel vous avez remporter le prix de la meilleure actrice de Canal Plus à plus prix du meilleur film du festival international club Yvoire également quel jeu d’acteur j’ai envie de vous dire alors que vous êtes une grande timide comment est-ce possible j’ai j’ai pas joué justement dansun comment j’ai pas joué c’est j’ai j’ai j’ai juste eu à être nature sur en fait parce que c’est un sujet qui est tellement poignant tellement touchant que je vivais en fait l’inceste VI oui il y a le jeu mais il y a aussi donc la danse qu’on vient de de voir quand vous étiez petitte vous vous réveillez à 2h du matin pour danser pourquoi oui parce que j’ai je pense que j’étais déjà j’étais déjà dirigé par ces ce que j’appelle l’esprit de la danse qui dont j’étais complè inconsciente parce que j’avais d’autres rêves je voulais faire autre chose et mais ce truc là qui me qui qui qui était beaucoup plus fort que moi me réveillait ou souvent j’attendais que tout le monde dorme pour commencer à danser devant la télé ou devant le miroir et pour repartir à l’école le matin comme si de rien nétait comme si de rien nétait alors comment est-ce que votre famille a accueilli votre passion qui qui est la danse pas très bien au début disons pas du tout bien parce que ça a été une un choc pour ma mère et mon père dit que lui il n’est pas surpris il n’a pas été surpris mais par contre pour ma maman c’était un choc parce que elle elle me voyait docteur elle voulait que je sois docteur médecin alors que votre père vous a initié aux arts martiaux carou ex aussi et donc lui il me voyait danser chaque soir en plus quand il se réveille il me voit il me dit mais pourquoi tu doors pas jusqu’à présent j’ai dit je vais dormir tout à l’heure et quand je finissais je tenais la télé et puis je partais dormir et aujourd’hui quand il voit vos performances et tous les prix que vous avez remporté au fil des années qu’est-ce qu’il se disent ma mère dit qu’elle est elle est fière de moi et mon père aussi hein ils me suivent il me il me soutiennent il me il me chaque fois souvent il ne dort même pas et ils me font des prières tout le temps pour que j’ai ça soit moins difficile pour moi alors je rappelle que vous êtes né à Gao dans le nord du Mali ville qui a été sous occupation djihadiste où étiez-vous à ce moment-là et je venais d’avoir mon bac et puis voilà tout a éclaté et mais bon j’ai n’empêchais que après on partait en vacances aussi parce qu’il y avait la famille là-bas toute la famille mes frères et sœur papa maman ils étaient ils vivaient tous là-bas et comment vous avez vécu en tant qu’artiste en tant que personne tout court cette période d’occupation au Mali c’était très très difficile franchement c’était très difficile de voir que la ville où on a passé toute son son enfance est devenu autre chose en fait différent gen tu tu t’arrêtes dans la rue tu ne reconnais plus il y a qu’une nostalgie et qui défile une des souvenirs qui défilent dans la tête de ce que qui était autrefois Koo qui était une ville très TR très paisible agréable pour nous en tout cas depuis que je suis née jusqu’à ce que je grandisse j’ai j’ai vu Gao comme un endroit où je voulais même pas quitter en fait d’abord j’ai j’étais parmi les jeunes qui rêvaient pas de l’Europe je j’aimais mon Go comme il était comme il était c’est vrai que j’avais des projets et tout et je me disais mais si seulement toutes les études supérieures que je devais aller faire à BAMO je pouvais les faire à Gao et tout tu vois et mais bon disons que comme il y a pas tout ce qu’il faut tout ce toute la nécessité qui peut qui pouvait m’empêcher de d’aller ailleurs étudier all je suis partie et voilà le problème a commencé derrière moi et en tant qu’artiste et c’est ce que je pouvais faire c’était de m’exprimer à travers mon art et je me suis mise à faire plusieurs performances-ce que vous avez performé dans dernier souffle l’occupation et la résistance de la jeunesse avant cela vous avez été diplômé en création chorégraphique et déconstruction des danses patrimoniales à l’école des sables du Sénégal qu’est-ce que ça veut dire déconstruction patrimoniale déconstruction des dans les danses patrimoniales ce sont nos dan ancestral sont nos danse traditionnelle et la déconstruction c’est comment faire comment déconstruire ça c’est-à-dire eu de faire le mouvement de sorte que qu’on puisse casser le rythme la forme le temps pour que ça puisse être autre chose pour avoir de l’originalité dans le mouvement et dans la gestuelle et c’est en 2017 que vous avez fondé donc votre compagnie de danse danceo comment décrireiez-vous les rôles que vous incarnez les rôles les performances les interprétations que vous incarnez et je ne je ne vois pas ça comme des rôle mais je dirais que c’est des personnalités de moi-même que j’essayie j’essaie de par partager avec le public ou des questionnements qui m’habitent que j’essaie de de poser à la société et de poser à voilà à à mes semblables et aux personnes don j’essaie j’essaie de trouver une réponse en fait comme la plupart des jeunes de de mon âge on n’est pas tout le temps sûr de ce qu’on fait ou ou de ce qui nous entoure de la crédibilité est-ce que c’est bon j’ai moi j’ai beaucoup été confronté à la question du bien et du mal de du de de ce qui est de ce de ce qu’on doit faire ou ce qu’on doit pas faire justement c’est ce qu’on voit votre performance esprit bavard euh votre solo que vous performez dans la rue en fait les gens qui se baladent ne si’y attendaient pas ils ont été surpris on voit les les différents regards période de remise en question aussi pour vous voilà une période de c’est c’est c’est vraiment une remise en question où j’essaie de me voir à travers le regard de l’autre et de de de vivre à travers le l’énergie et l’esprit de l’autre parce que pour moi la performance est très très importante parce que ça ça me permet de quitter dans ce ce cette zone de con de de confort qui est qui est en moi et qui qui me qui vous habite c’est ce que vous transm aujourd’hui parce que vous formez les enfants roues de bamaco à la danse euh merci bimata Ibrahim MAA je rappelle que vous êtes danseuse performeuse actrice et chorégraphe contemporaine et c’est ainsi que s’achève cette édition merci à vous de votre fidélité [Musique]

Laisser un commentaire