Démystifier les féculents : les vérités sur leur impact sur le poids – Les recommandations du spécialiste Dr Jean-Michel Cohen


Vous avez envie de savoir pourquoi les féculents ne font pas grossir, eh bien bienvenue sur la chaîne Jean-Michel Cohen, la chaîne où on ne parle que de nutrition et on ne vous prend pas pour des patates, c’est le cas de l’dire ! Alors d’abord qu’est ce qu’on appelle les féculents ? Eh bien ce sont des végétaux, et oui, ce sont des végétaux mais à la condition qu’ils contiennent énormément d’amidon à l’intérieur, que les nutritionnistes appelaient autrefois les sucres lents, et qu’on appelle maintenant les glucides complexes, parce qu’on essaye de tenir compte de l’indice glycémique mais grosso modo bon c’est des sucres lents. "Hey mon ami ! T’aimes ça manger des patates ? Des patates pilées, des patates frites, des patates au fromage ? Ben oncle Tom a quelque chose pour toi qui aime beaucoup les patates." Alors, à l’intérieur des féculents vous allez avoir plusieurs catégories, vous allez d’abord avoir les céréales. Alors les céréales je vous les cite : le blé, l’avoine, l’épeautre, le kamut, le lin, le maïs, le millet, l’orge, le riz, le sarrasin et le seigle. Vous les connaissez, tout ça vous n’aviez pas de surprise ça s’appelle les féculents. Deuxième catégorie que vous connaissez peut-être moins, ce sont les fruits. Alors dans les fruits je vais, par exemple je vous parlez de la banane. La banane j’peux la considérer comme un féculent parce qu’elle est très riche en amidon. C’est de l’amidon qui va d’ailleurs se transformer au fur et à mesure de la maturité pour se transformer en plus de sucres simples. Mais on va trouver également les châtaignes et le petit marron. Troisième catégorie, c’est ce qu’on appelle les légumineuses donc on les classe également dans les féculents : fèves, haricots, secs, lentilles, pois chiches, pois secs et même graines de soja. Donc surprise pour les graines de soja. Enfin vous avez deux autres catégories ce que j’appelle les tubercules, bon on en mange moins nous en France : igname, patate douce, quand 1 même produit intéressant, pommes de terre topinambours et puis il y a les racines. Les racines c’est quoi ? C’est le manioc et c’est les panais, les légumes anciens oubliés. C’est pour ma pomme de terre… Hooo…. What the f***???!!! Elle est malade !!! Quand vous regardez la valeur calorique de ces produits, la plupart du temps on est à 100 kcal pour 100 g. Et quand vous comparez par exemple à la carotte ou à la tomate, on va évoluer entre 40 et 60 calories. Donc la différence calorique elle n’est pas très importante. La particularité c’est quoi ? C’est quand vous utilisez une pomme de terre si vous la prenez bouillie c’est vraiment bien, donc on est à 100 kcal pour 100 g, si vous la faites frire dans l’huile elle va absorber 18% de son poids en matières grasses et là elle devient un produit extrêmement riche. Et la plupart du temps, ces produits les féculents on a tendance à les cuisiner pour les transformer et on les transforme avec les matières grasses et les sauces qu’on rajoute avec. Je vous conseillerai un régime à base d’acides-gras polysaturés et puis on évite les féculents bien sûr. Je vous donne un exemple : les asiatiques, ils sont pas connus pour être gros et pourtant ils mangent essentiellement du riz. Alors qu’à l’inverse quand vous prenez des pays où on mange beaucoup de pommes de terre et où on les mange de façon extrêmement conditionnée comme dans les pays de l’est, où ce sont des pommes de terre revenues, des pommes de terre sautées etc. Eh bien on va avoir une valeur calorique qui va augmenter. Je te jure avec ton Willi Wallers 2006 là, jamais mangé des bonnes patates aura été aussi facile. De la même façon, tout à l’heure je vous ai parlé des céréales mais ce qu’on va classer comme féculents, ça va être la quasi totalité des produits qu’on va fabriquer à partir de ceux que je viens de vous citer. C’est à dire que si je prends par exemple les pâtes et bien les pâtes sont faites avec du blé donc on va les catégoriser dans les féculents. Si je prends, quinoa, boulghour etc. A partir du moment où ces produits sont fabriqués avec une farine qui était issue de la farine dont j’ai parlé et qui faisait partie des féculents, on les classe dans les féculents. Donc voilà pourquoi je plaide pour deux choses : 1-les féculents sont la principale source d’apport en énergie dans notre corps toutes les instances gouvernementales dans le monde le disent. Pour faire fonctionner votre organisme vous êtes obligés d’avoir des sucres lents c’est eux qui vont nourrir votre muscle et on dit que dans notre consommation énergétique il faut compter environ 50% sous forme de sucres lents. Le pain par exemple est un féculent dans la mesure où il est fabriqué avec de la farine. Ils ne font pas grossir mais la condition c’est que plus vous les mangez de façon simple et mieux c’est. Je parle par exemple du maïs, je pense au riz : si vous faites un risotto qui est mélangé avec des matières grasses et du parmesan ben c’est pas la même chose. Mais à partir du moment où vous prenez ces produits de façon simple… Non, la réponse, les féculents ne font pas grossir. Voilà si vous avez aimé cette vidéo vous la likez, vous la partagez et puis vous vous abonnez. Et si vous voulez vous inscrire sur Savoir Maigrir et me retrouver pour des conseils personnalisés vous cliquez ici. A bientôt les Zamis !

Laisser un commentaire