Décryptage de l’actualité matinale avec AURELIEN ROUSSEAU sur Franceinfo – 20/06/2024


[Musique] bonjour Aurélien Rousseau bonjour jusqu’en décembre dernier vous étiez l’un des ministres d’Emmanuel Macron ministre de la santé plutôt vous avez été directeur de cabinet de la Première ministre Élisabeth borne et aujourd’hui vous êtes candidat au législatif sous les couleurs du nouveau front populaire qu’est-ce qui s’est passé il s’est passé que il y a un désaccord politique un désaccord politique que j’ai euh comment dirais-je acté en décembre dernier en quittant le gouvernement c’est pas facile de quitter un gouvernement c’est pas facile de quitter un collectif une aventure humaine c’est pas facile de constater qu’il y a une divergence profonde moi je suis parti sur la loi immigration parce que je considérer que qu’on allait trop qu’on allait trop loin sur sur les TER sur les terres sur les mots du rassemblement national et je sentais je percevais une orientation à droite qui s’est qui s’est confirmé y compris par certains certaines arrivées au gouvernement en en janvier puis depuis par certains par certaines orientations donc il n’y a pas là-dedans comment dirais-je de de de calcul moi je suis parti en décembre encore une fois c’est pas c’est pas si fréquent de de de quitter un gouvernement mais là là vous repartez en campagne sous l’étiquette du nouveau front populaire on est venu vous chercher ou alors vous avez appelé pour candidater alors bon je je pas appelé pour candidater j’étais ministre de la République je le dois à la confiance du président de la République et de la première ministre mon mon mon rêve dans la vie n’était pas d’être député mais dimanche soir premier coup sur la figure le score du rassemblement national parce qu’on finit par le banaliser on a l’impression par ailleurs que le nouveau front populaire est le principal adversaire non premier coup le score du rassemblement national et deuxième coup et c’est ça qui m’a fait m’engager le le le choix de la dissolution un choix rapide de pas pas discuter dans un cercle plus large notamment avec les les partis républicains qui conduit en fait qui repose sur un Paris la gauche n’arrivera pas à s’entendre donc ça sera soit Renaissance soit le RN et moi le Renaissance d’aujourd’hui le le la proposition d’aujourd’hui elle n’est pas celle même de de de du candidat Macron en 2022 vous faites la différence entre le Renaissance d’hier et celui d’aujourd’hui mais du coup votre posture elle est compliquée parce que à une époque finalement vous vous retrouvez comptable du bilan de la majorité d’Emmanuel Macron alors même que vous êtes censé aujourd’hui le combattre je suis comptable du bilan sans doute en partir moi j’ai aucun il y a évidemment les questions sont légitim directeur de cabinetab notamment vous avez été l’architecte de la réforme des retraites qui est largement décrié notamment par la gauche qui souhaite le démonter alors juste là-dessus si si le moment n’était pas si grave je trouverais un tout petit peu au bout d’un moment un tout petit peu croquignolé cette cette cette idée que je suis l’architecte de la réforme aite on dirait un type excusez-moi un type dans un laboratoire avec des éprouvettes qui a créé le truc la réforme de retraite elle était dans le programme du président de la République j’ j’en ai été un des un des partis prantes j’étais pas ministre des retraites j’ai essayé jusqu’au bout avec d’autres he je je déteste l’idée de de faire semblant ou de se se s’autodonner un brevet de Jean Moulin je suis je suis pas Jean Moulin j’étais dans le dans le cœur du dispositif j’ai essayé jusqu’au bout et j’ai eu jusqu’au bout en ligne les responsables syndicaux pour trouver un accord les conditions politiques et économique et sociales ne l’ont pas ne l’ont pas permis si demain dans d’autres conditions on est capable de faire une réforme dans laquelle on embarque les organisations syndicales on arrive à faire confiance à la démocratie sociale ce sera une meilleure réform le fa Aurélien Rousseau c’est que ça n’est pas arrivé François Baayou dit aujourd’hui que vous êtes né avant la honte alors ça cette expression je vais vous dire il faut il faut pas mélanger les registres voilà faut pas mélanger les registres à 16h le 19 décembre le jour où j’ai démissionné j’ai eu un coup de fil d’un certain François B qui m’a expliqué que jamais il ne voterait la ré la loi sur l’immigration avec les députés du MoDem jamais parce qu’il n’avait pas fait 40 ans de politique ce françois b pour en arriver là donc et le soir j’ai l’impression qu’il a voté au côté des voix du rassemblement national donc au au bout d’un certain temps le côté en fait l’ennemi principal sur le front populaire et accessoirement quelqu’un qui l’ rejoint moi ce que je veux dire aussi justement c’est m’adressé aux électeurs socio-démocrates à une partie de gens de gauche qui ont cru et qui se sont engager certains ou qui ont cru qui ont pensé que la dynamique portée par le Président de la République elle allait être ce en même temps et dire ben voilà il y a un moment où il y a eu un changement d’axe politique du président de la République c’est sa légitimité c’est son droit et c’est le mien et celui de beaucoup de gens de dire ce choix politique je ne le partage pas on va on va pas passer évidemment toute l’interview là-dessus mais il y a des clarifications qui sont nécessaires notamment des gens probablement dans votre camp qui se posent dans votre nouveau camp qui est d’ailleurs votre camp historique peut-être faudrait-il le rappeler parce que par exemple sur la l’assurance chômage puisqu’on a parlé des retraites il y a une une réforme qui est décriée et que le gouvernement aujourd’hui voudrait faire passer par décret mais si on remonte le le fil en en 2016 vous étiez aussi dir cab Adjoint directeur de cabinet adjoindre manuel Vals premierre ministre avec ces fameuses lois travail qui ont mis la gauche dans la rue aujourd’hui vous êtes aussi un petit peu comptable de ce bilan là donc est-ce que votre candidature au sein de ce nouveau front populaire est réellement en cohérence avec vos idées où vous situez-vous c’est ça au fond la question moi je suis j’ai toujours été de gauche la la la loi travail j’ en effet conseiller social du Premier ministre rappelle que tous les toutes les organisations syndicales réformistes soutenaient ce texte notamment notamment la la CFDT texte imparfait sans doute il y a pas il y a pas de doute là-dessus moi je pense sur par exemple je prends un exemple très concret sur lequel vous êtes venu la réforme de l’assurance chômage quand il y a 1 an cette réforme est discutée elle a un principe c’est d’être pardon du du terme voilà contracyclique c’est-à-dire quand ça va mieux on réduit la durée d’indemnisation et si ça va moins bien on pourra la rallonger on n’est pas dans une période où ça va mieux et pour autant on annonce qu’on va réduire au 1er juillet la durée d’indemnisation je suis désolé ça ne correspond pas compris à ce qui a été dit par la la même majorité il y a un an donc moi je je suis tout à faitr je suis tout à fait prêt à à me à me défendre ou à présenter ma cohérence ou ou ou à essayer d’en convaincre mais je pense qu’il y a eu un changement d’orientation politique et ce changement d’orientation politique je ne l’ai pas suivi je ne l’ai pas suivi et je ne veux pas que un électeur social-démocrate lambda il est le choix entre Renaissance et le rassemblement national et qui se disent qu’il y a aussi des gens qui portent sa voix qui vont être présents dans une dans une dynamique de gauche on revient surt ces sujets dans un instant Aurélien Rosseau candidat nouveau front populaire dans les ivelines ce sera juste après le fil info de CLIRE cheaglini il est 8h40 sur France Info be annoncé dimanche et précisé ce jeudi par Gabriel Atal lors de la présentation du programme économique de renaissance les fournitures scolaires coûteront 15 % de moins l’équivalent de 50 € pour un collégien un Rabet obtenu grâce aux achat groupé de Bery pardon grâce aux achats groupés dont Bery se portera garant information de France Info pas question de mettre un trait d’égalité à choisir entre la gauche et l’extrême droite Dominique de Villepin voterait pour le Front populaire une victoire de la coalition LFI PS PC écologiste qui serait pour Luc Ferry en revanche le scénario du pire Mo- 70 % d’homicide liés au trafic de drogue à Marseille 6 morts depuis le mois de janvier contre 23 sur la même période l’an dernier explication du parquet un changement de rapport de force entre gang et le démantelllement d’équipe de tuur gage chaleur meurtrière pour les pèlerins de la MEC bilan plus de 900 morts et je serai poussière pour toujours demain chantait François hardardi dans mon ami la rose les obsèques de l’artiste seront célébrés cet après-midi au père cha à Paris France Info le 830 France Info Salia bracla Jean-Rémy baudau de retour dans le 830 France Info avec Aurélien Rousseau candidat nouveau front populaire dans les ivines accessoirement ou pas d’ailleurs ancien ministre de la Santé d’Emmanuel Macron Patrick Martin le patron du MeV considère dans la presse ce matin que les programmes du Ren et du nouveau front populaire je cite sont dangereux pour l’économie française il dit le vote du 7 juillet ne doit pas conduire à ce que que des crises économiques sociales financières et budgétaires s’ajoutent à la crise politique que connaît notre pays qu’est-ce que lui répondez-vous moi je suis pas dans un dialogue avec Patrick Martin ce que je constate c’est que euh si à hier la Bourse de Paris si on est sur le terrain économique elle avait perdu 5,4 % depuis l’annonce de la dissolution depuis cette incertitude et cette annonce de de dissolution extrêmement rapide avec avec très peu de temps pour pour le débat démocratique elle conduit à à avir des des projets ou des programmes qui ont été bâtis consolidés extrêmement rapidement mais les mots du du président du BF oui mais mais la la situation politique elle est celle-ci le Paris c’était qu’il n’y ait pas de possibilité de regroupement de la gauche donc oui il y a y a regroupement de la gauche les mots du président du MDF il ressemblent furieusement au mots que pouvait avoir le le président à l’époque juste avant le changement de nom du Medef au moment où Jacques Chirac dissous et que la gauche plurielle va va va se mettre va se mettre en place voilà donc en ce moment même et je crois beaucoup le disent dans tous les les les les partis politiques dans toutes les organisations il y a du travail avec avec des experts avec des gens qui ont la connaissance et L’Exercice de l’État pour pour solidifier les les les hypothèses voilà il est concernant le nouveau front populaire votre programme a été chiffré à plus de 106 milliards de dépenses pour 3 ans c’est la socialiste Valérie rabot qui le dit elle-même explique que votre programme va davantage creuser les déficit donc ça donne raison à Gabriel hatal qui dit c’est nous ou le chos alors moi c cet argument sur c’est nous ou le chos je dois dire que c’est un argument qui à mon avis depuis depuis 40 ans conduit lui-même au chos parce que les Français quand on leur dit et Bruno Le Maire disait ça il y a 2 jours si nos adversaires gagnent en mettant par ailleurs ses adversaires sur le même pied la France sera mise sous tutelle ça veut dire en fait que il ne voulait pas d’élection enfin je je sinon il fallait pas aller aux élections si c’était il dit juste que votre programme tient pas la route Écon d’une part d’une part je pense qu’il tient la route juste avant qu’on qu’on prenne l’antenne vous ctiez le fait que Mathieu pigas qui qui qui n’est pas connu pour être pour être un gauchiste voilà un des patrons de la banque Lazar soutenait le le nouveau fond populaire il y a des des grand grands économistes qui le font après moi je pense pour pour rebondir précisément sur ce que vous dites que oui aujourd’hui il y a des on a il y a des des dépenses qui sont chiffrées il y en a qu’on devra affiner et il y a des ressources aussi je pense que le terrain de la fiscalité est un terrain aujourd’hui important on a eu et je pense que c’est une c’était un point positif on a eu plus de création d’emplois et on a euune politique fiscale en faveur des entreprises mais ça n’est pas pareil une politique fiscale en faveur des entreprises politique fiscale en faveur des riches et Françis Hollande François Hollande il fut un temps disait Emmanuel Macron c’est le président des riches vous dites chose je reprends parce que du coup on est sur cette thématique Jean-Paul matthi qui est le président sortant du groupe démocrate au Parlement fait une différence et je le trouve très juste entre il avait porté l’idée de taxer les super dividendes quand ça sort de l’entreprise favoriser les entreprises c’est essentiel les dividendes ça n’est pas la même chose trèsvent quand même et on l’a vu par le passé quand on dit qu’on va taxer est super riche Infiné ça souvent ça se finit souvent à ce que les classes moyennes supérieur et les classes moyennes finissent aussi par être taxé là quand on écoute d’ailleurs les membres de la du du nouveau pr populaire ils disent bon 4000 € de revenu par exemple ce sera quelques centaines d’euros quelques centaines d’euros c’est beaucoup pour une famille non mais bien sûr et donc est-ce que là vous nêtes pas en train d’ouvrir un gigantesque robinet aujourd’hui aujourd’hui il est extrêmement documenté que les 0,002 % de de de plus riches de notre de notre pays paye un un un impôt inférieur en pourcentage à ce que des des personnes modestes les classes moyennes payent donc il y a des ressources je ne dis pas et et et je ne dis pas que tout ça se fait dans un claquement de doigt et je pense et c’est là aussi que il ça compte cette cette ce rassemblement du nouveau front populaire il veut il veut assurer des progrès pour le pays il veut les financer sera crédible et on on a juste justement des personnes comme Valérie Rabo vous l’ vous l’a cité qui sont des très grands et des très bons spécialist vousti rappelle vous étiez à Matignon donc vous connaissz la la société voilà l’état du finance du pays quand vous promettez dans le programme un rattrapage des postes manquant de fonctionnaire à l’hôpital public dans le soin le médicosocial à l’école publique dans la justice dans les services les agences de l’État en revalorisant les métiers et les salaires vous-même vous y étiez à Matignon vous savez si c’est possible ou c’est pas possible en l’occurrence ça pas été fait c’est que c’éta pas possible ou alors c’est un manque de volonté politique non je d’abord petit excusez-moi je je fais cette petite différence j’étais à matigon et je personne n’en doutera je n’étais pas en responsabilité politique le jour où j’étais en responsabilité politique c’est-à-dire avec de voir venir devant vous en tant que ministre de la République avec la solidarité gouvernementale si j’ai eu un désaccord je l’ai eu et je l’ai tenu ensuite c’est là que voilà le le la la France est ouverte hier une procédure pour déficit excessif par la Commission européenne elle est ouverte par une procédure de de déficit excessif que je sache le le le nouveau front populaire n’est pas encore oui mais n ça veut dire que est-ce qu’on a est-ce qu’on a les Mo rajouter de nouvelles dépenses non mais on a rajouté de nouvelles dépens et on doit aussi chercher de nouvelles recettes et ce truc n’est pas une idée de de gauchiste ça a animé y compris toute la majorité sortante pendant toute la préparation des des deux budgets précédents notamment autour de trouver des ressources pour pour compenser parce que sinon ça pèse uniquement sur les classes moyennes et ça effectivement aujourd’hui ça n’est pas acceptable aé Rous on voudrait vous entendre sur ce qui s’est passé à Courbevoie deux adolescents de 13 ans ont été mis en examen placés en détention après le viol d’une jeune fille à Courbevoie parce que juive elle dit avoir été traitée de Sal juive comment avez-vous réagi en apprenant cette information le le le la réaction c’est c’est c’est l’effroid c’est l’horreur c’est la réaction de du citoyen du Père de famille aussi et c’est l’effroid et c’est l’horreur euh euh pour cette pour cette jeune fille c’est lesffroid ou c’est et c’est l’horreur de l’antisémitisme dans ce dans ce pays là-dessus euh il ne il ne peut il ne doit y avoir aucune espèce d’ambiguïé pour laisser planer ce fiel et là-dessus moi je je me suis exprimé très clairement beaucoup se sont exprimés extrêmement extrêmement clairement oui dans ce pays il y a des relantes d’antisémitisme et cela il faut les les fracasser parce que c’est insupportable parce que notre pays ne peut pas être une république universaliste et en même temps laisser ce ce ce ce ce cette petite musique s’installer et vous entendez ce que dit Marine Le Pen puisqu’elle a rebondi sur cette affaire en évoquant je cite une stigmatisation des juifs depuis des mois par l’extrême gauche à laquelle vous êtes allié hein à travers l’instrumentalisation du conflit israélo-palestinien je je c’est là que on parle il y a 2 minutes de ce terrible drame avec cette petite fille cette cette jeune fille de cette tragédie qui est nourrie par l’antisémitisme il y a absolument enfin je crois aucun doute là-dessus et après ça une une instrumentalisation qui qui qui voilà le le le rassemblement national est un parti qui c’est le seul jusqu’à présent a fait l’objet de condamnation pour antisémitisme moi la condamnation elle est aussi forte sur l’antisémitisme du rassemblement national que ce qu’on peut entendre sur certains sur certains qui se disent de gauche moi je pense qu’on peut pas être de GA vous avez eu des mots très durs d’ailleurs sur les questions d’antisémitisme concernant la France insoumise en janvier vous écriviez plus rien ne justifie que LFI se dresse en garant d’une vraie gauche et en novembre vous écriviez notamment j’en veux à LFI de servir de lessiveuse au RN mais je suis mais je suis toujours sur cette idéelà je pense que euh une partie de de la France insoumise a offert ce brevet de de virginité sur sur la lutte contre l’antisémitisme au rassemblement national et donc je pense que c’est une partie oui et dans les 10 points dans les 10 engagements qui sont ceux du nouveau front populaire il n’y a pas d’ambiguïté sur la lutte contre l’antisémitisme quand Jérôme Gedge député de de de lesson socialiste se vois opposer une candidate issue enfin avec l’investiture du nouveau front populaire moi je soutient sans hésiter Jérôme Gedge face à ça je pense qu’il n’y a aucune tolérance qu’on peut avoir vis-à-vis de l’ambiguïé du fiel voilà parce que ce ce pays est dans une situation trop enfin trop brutalisé pour pouvoir jouer de quelque façon que ce soit politiquement avec ces sujets pour être complet on soulligne quand même que Jean-Luc Mélenchon a condamné le viol de cette petite jeune fille à courbe voir Aurélien Rousseau il est 8h51 on se retrouve dans un instant juste après le fil info de clerch caglini et justement LFI nourrit un des un climat d’élétaire accusation du CRIF après le viol d’une collégienne juive à Courbevoie selon son président Jonathan Arpi pour les Juifs il y a une forme de solitude nous sommes orphelin d’une action publique forte face à l’antisémitisme 900000 € versé à Rachida Dati par Renault mais pour quoi faire pas pour l’installation d’une usine à Tanger selon les avocats et les cadres du constructeur cette version contredit la défense de la ministre mise en examen pour corruption et trafic d’influence information de la cellule investigation de Radio France objectif décarbon la de la décarbonisation pardon est tenable pour 2030 la France est bien partie conclusion d’un rapport du Haut Conseil pour le climat publié ce matin il salue la baisse des émissions de gaz à effet de serre moin 6 % l’an dernier en Louisiane affichage obligatoire des 10 commandements dans les classes des écoles publiques un décret du gouverneur républicain a été promulgué France Info le 830 France Info Salia bracla Jean-Rémy Baudeau de retour sur le plateau du 830 France Info avec Aurélien Rousseau candidat nouveau front populaire dans les iel on rappelle que vous avez été ministre de la Santé d’Emmanuel Macron Emmanuel Macron qui a des mots très durs envers votre quand le nouveau front populaire il a Emmanuel Macron notamment dit que la politique porté par le nouveau front populaire était immigrationniste comment avez-vous reçu ce mot d’abord première remarque moi je suis pas dans un ping-pong avec la majorité sortante mon j’ai un seul adversaire et y compris dans les ivelines c’est le rassemblement national et je trouve délétaire euh ce ce ciblage parce que on n’est pas sur le renvoi dos à des cette formule désormais consacré le renvoi dosado d’une alliance dans laquelle il y a des socialistes des écologistes des vers et des insoumis et de l’autre côté le rassemblement national là on est dans des mots qui sont des mots qui qui pour moi sortent du registre habituel du du président de la République ressemble plus à des mots qui ont été employés en leur temps voilà par par l’extrême droite après euh soyons clair parce que parce que on voit il y a il y a il y a une volonté de de de jouer sur un registre pour pour ce premier tour après qu’est-ce que dit le le le nouveau front populaire il dit notamment parce que j’entends beaucoup dire régularisation de tous les immigrés regardons le programme ça n’est pas ça qui est écrit il y a écrit notamment un sujet qui je pense rassemble très largement qui est de dire les travailleurs et il y en a beaucoup qui travaillent qui travaillent sans avoir de papier bah il faut euh rendre leur régularisation euh voilà il faut rendre effective leur régularisation aujourd’hui c’est possible par ce qu’on appelle la fameuse circulaire Vals c’est à la main des préfets aujourd’hui qu’on soit il faut pas êtreigtion changé ça aussi il faut pas être d’extrême gauche pour se dire que y compris dans une période de pénurie de main- d’œuvre quand vous êtes boulanger ou artisan que vous avez quelqu’un qui travaille sans papier pour vous ben ça serait m pour qu’il trouve un logement pour qu’il sorte éventuellement de l’hébergement d’urgence et de la précarité qui soit qui soit régularisé moi mais juste sur ce mot pardonnez-moi je reviens dessus mais vous avez fait des dizaines de réunions de peut-être des centaines de réunions avec Emmanuel Macron vous l’avez déjà entendu utiliser ce terme alors moi par principe je je j’ai fait des des dizaines ou des centaines de réunions avec Emmanuel Macron mais dans un cadre et je vais pas je vais pas ici euh m’en prévaloir par que parce que précisément talé je je pense que c’est un oui je pense que c’est un que c’est un glissement que c’est un glissement dans une période électorale mais et c’était le motif de mon départ c’est pour ça qu’il y a pas de sujet avec à forsue avec le président de la République je me lève pas au-dessus de ma condition mais il y a un sujet où à partir du moment où on va sur les mots sur les thématiques du rassemblement national en fait ben le rassemblement national c’est pour lui du du du fi pardon de pas être voilà parce que vous entendez aussi ce que vous avez côtoyé quand vous étiez à matigon on le rappelle parce que c’est important des ministres aujourd’hui qui mettent un signe égal entre leur rassemblement national et le nouveau front populaire là vous dites quoi ils sont en train de jouer avec le feu moi je pense que ce ce ce signeégal est alors il est pour moi mais pour beaucoup intenable insoutenable plus plus exactement le nouveau front populaire c’est une réaction de la gauche face à une décision du Président de la République ce sont ses prérogatives il y a pas de sujet là-dessus qui repose sur l’idée que la gauche ne pourra pas se réunir et cette cette ce ce ce rassemblement c’est aujourd’hui 297 circonscriptions dans lesquelles on a un candidat PS PC ouvert et 223 ou 29 pardon je ne sais plus le chiffres dans lesquels on a un candidat LFI donc on n’est pas dans une nupes 2 on est dans un dans dans quelque chose où les rapports de force y compris au sein de la gauche vont être différents et considéz que quand vous avez comme candidat nouveau front populaire quelqu’un d’aussi ambigu sur sur l’antisémitisme ou sur d’autres sujets que un François Hollande qui est vraiment quelqu’un quelqu’un de de pas fréquentable ou d’autres voilà non ça n’est pas vrai il y a dans cette dans ce dans ce rassemblement on va pas dire que du jour au lendemain on est tombé d’accord sur tout ça serait prendre les gens pour des exement ils disent que en qure duel au second tour RN LFI il votre blanc je pense pas qu’ils le disent tous je ne pense pas qu’ils le disent tous il y a 60 députés de la majorité qui n’ont pas voté ou qui ont voté sont abstenu ont voté contre la loi immigration je pense qu’il y a des sujets sur lesquels enfin il y a pas de signe égal qui sont mis par beaucoup et j’en entend beaucoup et voilà un tout dernier mot vous étiez à matigon il faut quelle qualité pour être Premier ministre on entend souvent Jordan Berdella il a 28 ans il est trop jeune il n’a pas dirigé de collectivité il n’a pas fait autre chose que diriger un parti est-ce que éventuellement il serait trop jeune tout simplement trop jeune pour avoir de telles responsabilités moi je suis pas chasseur de tête et mais par contre euh j’allais dire peu importe l’enveloppe euh moi il n’a pas les qualités pour être Premier ministre parce que il a un programme il défend un programme fut-il qui fracture des questions d’expérience le pays après il faut oui l’expérience non je je va pas dresser de de voilà je pense qu’il faut connaître l’état il faut savoir ce ce ce qu’est l’État et et il faut être prêt au dialogue et au compromis et de ce point de vue-là le nouveau front populaire encore une fois il porte des perspectives de progrès de de changement de changement profond et il porte aussi une dynamique qui va devoir être celle comme comme alors moi vraiment je je je vous le dis aussi sincèrement que possible à à 10 jours d’un moment où peut-être le rassemblement national sera au second tour dans des centaines et des centaines de circonscriptions par dans ce sujet sur qui sera Premier ministre je trouve que on va se enfin les Français auraient raison de nous trouver dérisoire par rapport au moment dans lequel nous sommes merci beaucoup Aurélien Rousseau candidat nouveau front populaire dans les ivines merci d’avoir été avec nous sur France info je vous laisse en compagnie de Sia braclia dans 5 minutes Salia quel est le programme des informés on va revenir sur le crime antisémite à à courbevie en pleine période électorale que pensez de la réaction de certains insoumis où est passé l’antisémitisme de l’extrême droite on décrypte toutes les réactions politiques su à ce drame dans un instant avec ronodéer et ses informés à tout de suite sur France Info

Laisser un commentaire