Assistons-nous à une sixième extinction de masse ? Une directrice de recherche au CNRS répond



Quel est le rôle de la biodiversité ? Sommes-nous en train d’assister à une sixième extinction de masse ? Dans «L’attention au vivant» (Éditions de l’Obersvatoire), la directrice de recherche au CNRS et professeur au collège de France Tatiana Giraud s’intéresse à l’effondrement de cet équilibre complexe qui pourrait, selon elle, menacer l’existence même de l’être humain.

source

Cet article a 39 commentaires

  1. La vraie question c'est qu'est-ce que vous allez faire, concrètement ??? Parce que des vidéos de gens qui pleurnichent sur les réseaux youtube facebook et autre, tout en continuant à consommer de la tech, ras le bol.

  2. De toutes facon le silicon est deja en train de remplacer la vie organique. L' homme est un vieux truc et les pesticides sont un bon moyen pour accelerer cette evolution, vu que la fertilite est en train de chuter.

  3. Vous vous souvenez de 2020 ?
    2 mois sans sortir a plus d'un kilomètre.
    L'air pur, le ciel bleu, les oiseaux, les biches sur les places de village, les dauphins dans les canaux de venise tout propres, la fin du smog en inde.

    Bon moi je dis ça comme ça mais pourquoi attendre une maladie mortelle alors qu'on pourrait faire ça tous les ans, juste pour redonner un coup de souffle a la biodiversité.

  4. Il faudrait faire une grande réunion avec tous les pays du monde où on déciderait tous ensemble de re protéger la nature ! C'est urgent !

  5. Il nous faut replanter , de bétonner …. Et interdire insecticides etc dans des zones 🤷🏻‍♀️tout est lié ….. la vie est une chaîne …..

  6. Je vais donner des exemples qui me frappent tous les jours : quand j'étais gamine, chaque fois qu'on prenait l'autoroute, on avait le pare-brise complètement couvert d'impacts d'insectes. Aujourd'hui, il est rare qu'on ait à nettoyer son pare-brise à cause d'insectes écrasés. De même, quand j'allais me promener dans la campagne avec mon grand-père, il y avait des nuées de petits papillons de toutes les couleurs qui s'envolaient à chacun de nos pas. C'était l'époque où il y avait encore des buissons au bord des chemins (on allait cueillir les mûres, l'épine-vinette, le sureau, etc.). Aujourd'hui, quand on croise un papillon on est surpris tellement on a presque oublié qu'ils existaient ! Et je ne parle même pas des oiseaux : à l'époque (1970-1980), on entendait simultanément le chant du merle, les deux notes de la mésange charbonnière (des tas de mésanges !), l'appel coucou et celui de la grive. Aujourd'hui, les gamins ne savent plus ce qu'est un pinson ou un verdier. Tout comme la plupart sont incapables d'identifier un frêne ou un saule (parmi les arbres les plus communs qui soient) ! Même les moineaux se font rares, tués par les herbicides dont on arrose le bord des chemins. Et le pire du pire, ce sont ces gens qui viennent s'oxygéner dans la nature en prenant leur voiture dans des bouchons interminables, puis qui font du jogging avec un casque sur la tête, ou se promènent en forêt avec le nez sur leur écran. Les gens sont devenus sourds et aveugles au monde qui les entoure, alors forcément qu'ils ne se rendent pas compte de la disparition d'êtres vivants qu'ils n'ont jamais vus de leur vie, parfois juste parce qu'ils n'ont même jamais regardé autour d'eux !

  7. Désolé de casser l'ambiance mais autour de chez moi les fermes ont été remplacées par des forêts, des chasses, des étangs, et la faune animale a explosé. La nature s'adapte.

  8. Une étude suggère que le cosmos fusionne avec des « bébés univers » parallèles

    Un article récent aborde une nouvelle théorie sur l’expansion de l’univers. Elle postule qu’elle pourrait non pas être le résultat de l’énergie noire, mais de la fusion constante de notre cosmos avec des « bébés » univers parallèles. Explications.

    Le problème de l’énergie noire
    Selon le modèle cosmologique standard, l’expansion accélérée de l’univers est attribuée à l’existence de l’énergie noire. Cette substance mystérieuse aurait une pression négative, ce qui provoquerait une force répulsive, s’opposant à la gravité et contribuant ainsi à l’expansion continue du cosmos.

    L’énergie noire n’a cependant jamais été directement observée ni mesurée en laboratoire. Son existence est postulée pour expliquer les observations cosmologiques, mais son invisibilité pose forcément un défi conceptuel.

    Au cours de ces dernières années, certains astrophysiciens et cosmologistes ont ainsi remis en question l’idée même de l’énergie noire en explorant des alternatives. Des théories modifiées de la gravité, telles que la modification de la relativité générale, ont notamment été proposées comme substituts potentiels, bien que tout cela reste théorique

    Une nouvelle théorie
    Une étude récente propose une autre approche théorique en suggérant que l’expansion accélérée pourrait être expliquée par la fusion constante avec d’autres univers parallèles, que les scientifiques qualifient de « bébés » univers.

    Cette théorie se base sur des calculs mathématiques. Dans leur article, les chercheurs affirment que la fusion avec d’autres univers augmenterait le volume de notre univers. Cette augmentation de volume pourrait être perçue comme une expansion du cosmos, ce qui correspondrait aux observations du fond diffus cosmologique, la rémanence du Big Bang.

    Par ailleurs, les calculs basés sur cette théorie semblent correspondre plus étroitement aux observations de l’univers que le modèle cosmologique standard. Cela suggère que la fusion avec d’autres univers pourrait fournir une explication plus plausible de l’expansion actuelle.

    Une possible explication à l’inflation cosmique
    La théorie aborde également l’inflation cosmique, un concept clé en cosmologie qui postule une expansion extrêmement rapide de l’univers dans les premiers instants après le Big Bang.

    Pendant la période d’inflation, le cosmos aurait en effet connu un taux d’expansion environ 10^26 à 10^30 fois plus rapide que l’expansion actuelle. Cette phase d’inflation cosmologique aurait également duré brièvement, probablement de 10^-36 à 10^-32 secondes après le Big Bang.

    Cette phase d’expansion intense, qui se serait finalement diluée pour donner lieu à l’expansion plus lente que nous observons aujourd’hui, résout certains problèmes et explique certaines observations, comme l’homogénéité et l’isotropie de l’univers observable.

    Dans le cadre de la nouvelle théorie, les chercheurs suggèrent une alternative à l’inflation en reliant l’inflation cosmologique à l’absorption de notre jeune univers par un univers plus grand. Selon cette idée, l’expansion ultra-rapide dans les premières millisecondes pourrait donc résulter de cette absorption plutôt que de l’action d’un champ d’inflation.

    Bien que la théorie résolve certains problèmes conceptuels, les chercheurs soulignent que seule la validation expérimentale à travers des observations pourra confirmer ou infirmer leur hypothèse. Les instruments comme le télescope Euclide et le télescope spatial James Webb sont mentionnés comme des moyens potentiels de tester ces idées.

    Une civilisation de type I est capable d'accéder à l'intégralité de l'énergie disponible sur sa planète et de la stocker en vue d'une consommation. Une civilisation de type II peut consommer directement l'énergie d'une étoile.

    Une civilisation de type II va un peu plus loin. Elle est capable de construire l'une de ces fameuses « sphères de Dyson » qui lui permettrait de consommer la totalité de l'énergie produite par son étoile. Une civilisation de type III, enfin, serait capable de faire de même avec toutes les étoiles de sa galaxie.

    Ces civilisations de types IV , V voire VI seraient capables de manipuler les structures cosmiques (galaxies, amas galactiques, superamas) et même d'échapper au Big Crunch par des trous dans l'espace.

    Après avoir acquis la maitrise de l'énergie disponible dans l'univers, une civilisation de type cinq correspond à une civilisation qui a découvert le moyen de voyager vers d'autres univers et de tirer parti de la puissance de multiples univers.

    Type VI : le niveau énergétique de plusieurs univers additionnés s'établit aux environs de 1066 W, dans le prolongement des niveaux inférieurs. cette civilisation pourrait abandonner un univers mourant et devenir éternelle ; des civilisations moins avancées en aurait également la possibilité.

    Type VII : déité capable de créer des univers à volonté, et de les utiliser comme sources énergétiques. Leur puissance énergétique est virtuellement infinie, seulement limitée par le nombre et la taille des univers créés et s'élèverait à la hauteur vertigineuse de 1076 ou même 10100 W. Ce type de civilisation serait vraisemblablement immortelle, car la création d'univers nécessite que la civilisation soit extérieure aux univers créés.🌏🌎🌍🌠🌠🌠🌌🌌🌌🌌🌌🌌🌌🌌🌌🌌🌐🌐🌐🌐👽👽👽👽👽👽👽👽

    L'échelle de Kardashev Six types de civilisations Type I Type Il Capable de Capable de contrôler la totalité de l'énergie de son étoile hôte l'énergie à l'échelle et voyage à travers l'énergie solaire de sa planète et le système solaire de son ensemble galaxie hôte. @science_for_my_servants TypelV Capable d'utiliser l'énergie à l'échelle de l'univers. (Créer des galaxies, manipuler l'espace-temps) Civilisation qui existe au-delà du temps et de l'espace, ou dans des dimensions supérieures. (Crée et détruit les multivers) TypeV. Capable d'utiliser l'énergie à l'échelle du multivers (voyager vers des univers parallèles et simuler des univers)🌎🌍🌏🌐🌐🌐🌌🌌🌌🌌🌌🌌🌌🌌🌌🌌🌌🌌🌠🌠🌠🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏

    Chaque univers-bulle ainsi créé serait différent des autres : les masses des particules élémentaires, l'intensité des interactions, le taux d'expansion auraient des valeurs chaque fois nouvelles, de sorte que tous les possibles en termes de paramètres physiques pourraient se réaliser.

    Des trous noirs aux trous blancs, mieux comprendre les monstres de l’univers
    Il a fallu plus d’un siècle après la diffusion de la théorie de la relativité générale d’Einstein pour que nous puissions admirer l’image d’un trou noir. Des astronomes cherchent maintenant à débusquer les trous blancs, dont les seules mathématiques permettent pour l’instant de postuler l’existence. Mais qui résoudraient bien des choses. Nos explications pour y voir clair.

    Naissance d’un futur accélérateur de particules géant pour l’infiniment petit
    Le conseil du CERN a pris connaissance du rapport de faisabilité à mi-parcours du Future Circular Collider, prévu autour de 2045. Il sera dix à cent fois plus puissant que l’actuel accélérateur de particules et d’une circonférence de 90 kilomètres.

  9. J'ai deux point de vues:
    1) L'Humain est un singe agressif. Comment espérer quoi que ce soit de cette espèce? riches, pauvres, tous d'accord pour déglinguer le plus faible. Ça commence par les animaux et si c'est pas suffisant, c'est l'Humain dézingue les autres Humains. A la fin, il n'y en aura qu'un, l'empereur régnant sur des ruines.
    2)Les pacifistes sont les pires prédateurs de la nature en empêchant l'Humain de s'auto-réguler par la guerre. Résultat, on est 8 milliards. Reste plus qu'à espérer que la baisse de la natalité continue de plus belle.

  10. Sur les plages de Bretagne, il n'y a plus que des chiens et des humains 90% des oiseaux ont disparus soit réfugiés dans les terres soit morts…
    Dans les campagnes minées par les élevages intensifs et le maïs, les insectes et les fleurs sauvages autrefois abondants ne sont plus qu'un lointain souvenir…
    Cette misère de la nature est masquée par les massifs de fleurs cultivées jusqu'à la nausée…

  11. Cet animal ou vegetal aurait pu guerir certaines maladies commes le cancer avec le corosol . Totalemment privatisé par la pharmaceutie . Mais malheureusement ils desparaissent les uns apres les autres dans l indifference generale . Comme le dodo par exemple qu on ne peux meme pas determiner quand il a desparu , a cause de nous .notre civilisation n est pas dutout equilibré. On merite ce qui va nous arriver

  12. Bonjour
    Je suis moi effondrée par la disparition des coléoptères des lucanes dans petite ville classée de la parisienne là où il y en avait encore beaucoup il y a 8 ans ( entre autres responsables de cette extinction la vaporisation d herbicide sur les voies du rer faisant même crever les arbres le long de celles ci ) et maintenant diparition des mesanges entre autres petits oiseaux par contre on voit partout des nids de chenilles processionnaires et partout des pièges sur les sapins.
    Personnellement je pense je suis quasi sûre que les antennes 5 G sont très nuisibles et je suis moi même sensible a ces vibrations d'ondes sonores (hum)

  13. Quand a la disparition des oisraux prolifetation des predateurs tels que geais et pies qui dètruisent les couvèes dans les dernieres haies sans parler des chats le probleme a deja ètè evoque il reste a restructurer ce que les remembrements ont dètruits a une certaine èpoque sans tenir compte a des futurs problemes le terroire Francais ètait tipique et non le corn belt americain

  14. Le soleil s'est raprochè de la terre d'ou le rechauffement climatique les champignons sont tres sensibles ala secheresse .en 1948 nous ètions 1Md 800 Ml actuellement 8Md!? Tchernobil a tue les papillons par la rdiation engendree

  15. Oui, avec leur intelligence les hommes ont fait beaucoup trop de dégâts et de mal à leur milieu tout à fini par dégénérer depuis 1980 en un tour de main quand ils en auront fini avec leur environnement les hommes seront obligés d en finir avec leur espèce . Car alors que l environnement dégénère l homme prolifère et il force la terre

  16. Ayez peur ! Ayez peur !
    Heureusement pour vous les sauveurs arrivent ! Pour sauver la vie, nos sauveurs créeront un gouvernement mondial qui fera passer les besoins de la Terre au-dessus des besoins des hommes et tout le monde sera obligé de lui obéir pour sauver la planète. Toutes vos richesses seront prélevées par les sauveurs de la terre pour sauver la planète !

  17. Les oiseaux disparaissent ,les insectes et toutes vie vivant encore en liberté si on peux appeler ça de la liberté délimité par des enclos et des routes.

Laisser un commentaire