À Cannes, Vincent Lindon embrasse Carole Bouquet en clôture du festival



FESTIVAL DE CANNES 2022 – On ne retiendra pas grand-chose de cette cérémonie de clôture soporifique de ce 75e Festival de Cannes, si ce n’est le triomphe de Ruben Östlund avec Sans Filtre, Palme d’or 2022… et un baiser surprise. Celui de Vincent Lindon et Carole Bouquet, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article.

Alors qu’elle s’apprêtait à remettre le prix du 75e anniversaire aux Frères Dardenne pour Tori et Lokita, l’actrice a demandé une faveur au président du jury. “Je me sens un peu seule là. Vincent, tu ne veux pas venir m’embrasser?”, a réclamé celle qui figure au casting de la série d’Arte En Thérapie.

“C’est ça le cinéma!”
Après quelques hésitations, Vincent Lindon s’est finalement exécuté sous les applaudissements nourris du Grand Théâtre Louis Lumière. “C’est ça le cinéma”, a ajouté Carole Bouquet, avant de poursuivre son discours.

La scène s’est produite alors que quelques minutes plus tôt, le duo de réalisateurs Charlotte Vandermeersch et Felix Van Groeningen s’étaient embrassés fougueusement sur scène après avoir remporté le prix du jury pour leur sublime Le Otto Montagne, racontant l’amitié de deux villageois dans les alpes italiennes.

Un bisou qui semble en tout cas avoir fait tourner la tête de Vincent Lindon, quelque peu perturbé au moment d’annoncer le lauréat du prix du 75e anniversaire. “C’est un président en nage qui va donc annoncer le prix…”, a-t-il commencé avant d’être interrompu par Carole Bouquet: “Moi je suis enchantée.”

—–

Abonnez-vous à la chaîne YouTube du HuffPost dès maintenant : https://www.youtube.com/c/lehuffpost

Pour plus de contenu du HuffPost:
Web: https://www.huffingtonpost.fr/
Facebook: https://www.facebook.com/LeHuffPost/
Twitter: https://twitter.com/LeHuffPost
Instagram: https://www.instagram.com/lehuffpost/

Pour recevoir gratuitement notre newsletter quotidienne:
https://www.huffingtonpost.fr/newsletter/default/

source

Cet article a 27 commentaires

  1. Je ne rentre plus dans une salle de cinéma. Pas plus que je regarde les films diffusés à la tv. Un large public partage mon opinion. Nous sommes overdosés par la violence, la vulgarité, la laideur, la médiocrité. Le public est pris en otage entre les blockbuster américain destinés aux décérébrés et les films français ou étrangers qui sont soit psychologiques soit des histoires imbuvables à dormir debout. Un cinéma dépressif. Quant aux acteurs et actrices tous confondus, ils ont autant de charisme que mon plombier. Les metteurs en scène ont autant de talent et de culture qu'une mollusque. Le cinéma est bien terminé et le rêve fait parti du passé. Cannes est le marque page de cette réalité !!!

  2. LE CINÉMA FRANÇAIS TUÉ PAR L’ARGENT PUBLIC
    écrit par Adélaïde Motte 28 mars 2021
    La dernière cérémonie des Césars montre le déclin du cinéma français. Malheureusement, il ne date pas d’hier. L’argent public gangrène le cinéma depuis des années, tout comme il gangrène d’autres secteurs. Chaque année, le cinéma français reçoit 500 millions d’euros de subventions, qu’il s’agisse d’aides directes ou d’incitations fiscales. Un chiffre déjà impressionnant, auquel s’ajoutent l’apport des chaînes de télévision et le régime d’assurance chômage des intermittents du spectacle.
    Des subventions qui profitent aux films qui n’en ont pas besoin
    (…)
    En 2015, certains grands films ont été financés à 15 % par les subventions, alors que la part des aides dans le budget des films français était en moyenne de 8,9 %. Certains films de Charlotte Gainsbourg et d’Omar Sy ont été soutenus à concurrence de 16 % pour l’un, 13,6 % pour l’autre.
    (…)
    Le cinéma est également financé par les préachats des chaînes de télévision, ce qui ne serait sain que s’il s’agissait d’acquisitions volontaires.. Mais là aussi, l’Etat dicte l’art et la manière. Il oblige les grandes chaînes de télévision (TF1, France 2, France 3, M6 et Canal Plus) à investir dans la production cinématographique, et ces subventions sont fortement encadrées.

  3. Jetez tout à la poubelle et les regarder pas….télés, radios, presses, cinéma…..ça vaut rien, ça suit le plan machiavélique de l'union européenne et usa……

Laisser un commentaire