.


c’est le rêve américain d’un brillant cerveau français Benoît Kenck passé par Polytechnique et HC a créé une start-up d’intelligence artificielle qui promet de révolutionner la lutte contre le vol à l’étalage aux États-Unis il y a une impétence pour la technologie à mon avis encore plus importante que ce qu’on a en Europe c’est le plus gros marché du monde toutes les entreprises rêvent de de pouvoir s’y implanter nous on s’est lancé en 2018 et encore une fois on fait partie des premiers à à travailler sur l’IA en vidéo son logiciel a déjà conquis des dizaines d’entreprises en France comme francprix Carrefour ou Biocop l’un de ses premiers clients américains est un patron de superette à Philadelphie on va y aller puis on va rencontrer rich super regarde au comptoir et je suis pas coincé derrière mes écrans ça me libère du temps c’est [Musique] formidable ça fait 15 ans que je fais ce métier ans que je tiens cette boutique et j’aurais doutésoudreer plus à [Musique] suivre les images de vidéo surveillance du magasin sont analysé en temps réel par une intelligence artificielle elles décrypte les mouvements des clients les interaction avec les produits en rayon vision assure pouvoir repérer le geste d’un voleur qui glisse un produit sous son manteau plutôt que dans un [Musique] panier rich nous fait une [Musique] démonstration à peine le paquet de bonbons dérobé le logiciel envoie une notification sur son téléphone avec un extrait vidéo c’est ce qu’on appelle de la vidéosurveillance algorithmique je viens de recevoir l’alerte avec la vidéo qui montre le geste suspect donc là je vais aller la personne et en général ça suffit il n’y a pas de tension il suffit d’aller les voir de leur dire que j’ai tout vu ils comprennent et il remettent le produit à sa place ou alors il le PAI je trouve ça beaucoup plus simple qu’une confrontation quand la personne sort du magasin c’est à ce momentl que ça chauffe et je ne veux pas de ça ce système permet d’éviter ce type de tension le système coûte à rich quelques centaines d’euros par mois et lui éviterait assuret-il des dizaines de milliers d’euros par an de préjudice liés au vol autre avantage à ces yeux l’intelligence artificielle ferait preuve de neutralité si je prenais un vigile il faudrait qu’il soit formé et encore il risquerait d’avoir des idées préconçues ce système informatique n’a pas de préjugés il se moque de qui vous êtes il regarde juste vos mouvements donc il ne surveille pas un certain type de couleur ou de personne surveille juste des mouvements l’intelligence artificielle révolutionne déjà le monde de la surveillance avec des capacités quasiillimitées comme né de l’imagination des auteurs de science-fiction les plus audacieux [Musique] la petite ville de chikopi dans le massachuss est à l’avant-garde de ce bouleversement technologique un passé industriel mais le futur est déjà là niché dans les camé de vidéosurveillance on a ici une caméra multicapteur une caméra 360 et Cam lecture de [Musique] PLA police chargé de la recherche et du développement il vient de s’équiper du logiciel dont il rêvait depuis des mois avec son téléphone portable il a accès à toutes les caméras de la ville en temps réel regardez c’est cette voiture là on va la voir passer sur mon écran on peut même envoyer un drone en l’air envoyer la vidéo dans fusus et chaque officier y a accès directement depuis son ordinateur ou son téléphone fusus c’est le nom de ce logiciel qui fait fureur chez les policiers américains la solution de vidéosurveillance ultime accessible de partout presque sans limite c’est une application à base de carte qui s’appuie sur toutes les caméras disponibles ici pas de mur d’écran surdimensionné mais un seul moniteur et surtout pas besoin de policier pour le scruter c’est une intelligence artificielle qui se charge d’analyser toutes les images de la ville je don exemp de l’efficacité je tap numé de la PLA d’immatriculation de ma voitureette im ce matin bouoner notre voiture vous nous avez vu arriver vre PLA d’imatriculation 36 en quelques secondes l’intelligence artificielle retrouve les images de notre voiture sonnant chicopi le jour [Musique] même le policier peut bien sûr être alerté quand un véhicule recherché entre dans la ville li nous a aussi identifié en train de filmer les caméras de vidéosurveillance dont la qualité est par ailleurs bluffante [Musique] vous pouvez chercher une voiture ou un camion mais ça va encore plus loin au besoin si vous savez qu’un suspect était dans une zone avec un pull rouge ou une veste rouge il vous trouve toutes les personnes qui sont passé avec un vêtement rouge l’officier de police commence seulement à découvrir le potentiel du logiciel les serveurs viennent d’être installés dans le sous-sol du commissariat une dépense de 150000 € par an l’équivalent des salaires de de polici [Musique] l’intelligence artificielle est installée dans ses serveurs et elle analyse des centaines de caméras en ce moment même et elle nous les envoie sur le Cloud où on y a accès avoir des yeux sur des centaines de caméras je n’ose même pas imaginer combien ça coûterait analyser les images en temps réel au moment où elles arrivent et rien lui échappe tout ça avec juste ces petits serveurs qui prennent peu de place et vous n’avez pas à payer tous ces gens à être assis on est très excité ça faisait des années qu’on voulait avoir un truc de ce genre et enfin c’est installé chez nous le logiciel fusus repousse une autre limite en plus des caméras publes de la ville il peut aussi analyser les images des caméras privé installé par des entreprises ou des particuliers vous pouvez installer ça chez vous ou dans votre entreprise et enrere et on y accès depuis le Cloud si on en a besoin dans son monde idéal aucun espace public de la ville n’échappera plus aux caméras intelligentes alors Eric Watson et ses collègues si chicopi pour convaincre des habitants de brancher leur caméras à fusus on est toujours en train de regarder où on peut mettre de nouvelles caméras de chercher des commerce par exemple qui souhait coopérer ici par exemple on est ravi que le commerçant est accepté parce qu’il est à proximité [Musique] école Jack tient une petite entreprise de menuiserie il n’a pas hésité longtemps quand la police lui a proposé d’acquérir le boîtier moyenneant 250 dollars il y a deux camér ici et une autre dans l’angle qui filme cette zone cette caméra permet de voir le parking four il y a deux autres caméras à l’avant du bâtiment qui filment dans cette direction et tout le long de la rue dans quelques jours ces si caméras seront connectés en direct avec le poste de police et tous les mouvements captés passeront dans la moulinette de l’intelligence [Musique] artificielle les policiers utilisent un réseau qui est déjà en place n’ont pas besoin d’acheter des caméras et moi non plus c’est un gain de sécurité puisqu’ils peuvent observer tout ce qui se passe dans le quartier ce serait un long processus pour mettre de nouvelles caméras en place entre le début du projet l’achat puis l’installation du matériel ça aurait pris des mois alors qu’il nous a suffit de venir ici de livrer notre boîtier ça ne prend que quelques jours on acceptera toutes les bonne volonté vous en espérez combien c’est dur à dire on a pris un premier abonnement pour traiter jusqu’à 1500 caméras ce qui serait fantastique je ne sais pas si c’est réaliste mais on fait tout pour de l’autre côté de la rue trac a elle aussi fait le choix de collaborer 2 3 nous avons caméras extérieur pourtant à bien y réfléchir elle admet que l’omniprésence des caméras impacte déjà son comportement dans l’espace [Musique] public c’est comme ça quand vous allez à l’épicerie vous êtes filmé vous allez au parc jou avec vos enfants vous savez que vous allez être filmé tout est sous surveillance en tout cas c’est ce que je pense je prends ça en compte dans tout ce que je fais en public si je veux faire n’importe quoi c’est mon choix c’est le monde dans lequel nous vivons malheureusement parfois à quel point notre vie privée est-elle menacée je ne sais pas c’est une question difficile [Musique] je pense que nous sommes très respectueux de la vie privée des habitants dire que nous perdons notre droit à la vie privée quand on est dans l’espace public vous êtes dans l’espace public donc tout le monde peut vous voir et si vous avez des caméras elles ne font que voir ce que d’autres auraient pu voir quand er Watson a proposé de faire entrer la commune dans l’aire de la surveillance algorithmique conseillers municipaux sur 13 ont voté pour chef adjoint comment ça va bienvenue à la mairie comment ça se passe donc le chef de la police et son adjoint sont venus me voir avec le projet et j’ai dit tout de suite c’est quelque chose qu’on peut se permettre d’acheter on est très content de déployer fusus à chicopi et on le dit au public si vous vous apprêtez à commettre un crime il y a de bonnes chances qu’on soit en train de vous regarder est-ce que ça empiète sur les libertés peut-être mais mon but comme M c’est faire de chicopi un endroit sûr et on se concentre làdessus tout les jours la technologie est récente aucune étude sérieuse ne prouve aujourd’hui son efficacité mais près de 300 villes américaines l’ont déjà adopté 350000 caméras sont branché à fusus d’autres mairies refusent au nom du risque pour la vie privée un des vrais enjeux c’est que ces technologies de pointe avance très vite et le public est à la traain des années derrière à tenter de savoir où en sont ces technologies je pense que nous sommes confrontés à une crise de la vie privée grâce à la combinaison des flux vidéos et de l’intelligence artificielle on peut désormais analyser les données de telle sorte que nous ne pouvons plus nous fondre dans la foule la vie privée en public est en train de devenir une fiction la France elle aussi entre peu à peu dans l’air de la vidéosurveillance algorithmique mars 2024 des fans de Dépêche Mode viennent assister à un concert du groupe britannique tandis qu’ils font la queue ils sont les cobailles de camer ades intelligentes une discrète pancarte de la préfecture de police indique que des algorithmes s’exercent à repérer en temps réel CQ situations à risque franchissement de zones interdite densité exceptionnelle circulation à contresens mouvement de foule ou départ de feu [Musique] le logiciel testé est l’un de ceux qui surveilleront les spectateurs des Jeux Olympiques la préfecture de police n’a pas donné suite à nos demandes de tournage la société wintix qui a mise au point la technologie a cependant accepté de nous en décrire le fonctionnement par exemple ici on a une image sur laquelle je vais annoter les différentes personnes pour qu’ensuite je puisse donner cette image à notre algorithme et qui s’entraîne dessus ici je vais je clique sur une personne le logiciel il détecte une silhouette et je lui indique que c’est une personne on pourrait aussi faire la même chose sur le véhicule qui est ici au bout en sélectionnant le véhicule et cette fois-ci en indiquant en logiciel que c’est un véhicule pour qu’il puisse bien faire la différence entre les différents usagers qu’on est susceptible de croiser dans l’espace public le logiciel conçu à l’origine pour gérer des questions de circulation a été adapté aux besoins sécuritaires des Jeux Olympiques là je vais dessiner une zone qui est une zone d’intérêt ou une zone de détection sur la partie que j’ai envie de couvrir considérons que ici s’il y a plus de 100 personnes dans cette zone je suis dans une situation qui est en train de devenir anormale donc moi je demande au logiciel de déclencher une alerte un signalement un opérateur vidéo à partir de la présence de 100 personnes dans cette zone voilà pour la théorie les résultats sur le terrain sont moins convaincants selon des sénateurs qui ont assisté aux expérimentation le logiciel a une autre limite les barrières éthiques posées par les concepteurs on a choisi de se fixer des lignes rouges par exemple il y a pas de reconnaissance faciale dans notre logiciel et il y en aura jamais identifier des visages des personnes c’est l’une des possibilités les plus controversées de la vidéosurveillance intelligente les autorités n’y auront pas recours elles s’y sont engagées lors du vote de la loi Joo qui légalise pour la première fois l’usage de ces caméras 28 garanties prévues par la loi interdiction de la reconnaissance faciale et du traitement des données biométriques interdiction de tout rapprochement interconnexion mise en relation automatisée avec d’autres fichiers ça fait donc 28 garanties ça n’a pas de précédent on a immédiatement exclu la reconnaissance faciale la collecte de données biométriques et même l’interconnexion avec d’autres systèmes d’information parce qu’on sait bien qu’il y avait pas de consensus sociétal sur ce sujet jusqu’ici il y avait aucun accès à ce type de technologie en France par des forces de police par des forces de l’ordre non c’est une première en France c’est une première pour le ministère de l’Intérieur et on trouve que c’est le bon moment avec cette échéance et ce défi des Jeux Olympiques que de se lancer aujourd’hui à titre expérimental dans ce traitement gorithmi des images de vidéo protection le 5 janvier 2024 le ministère publie la liste des logiciels de vidéosurveillance algorithmique qui seront utilisés pour sécuriser les Jeux Olympiques TR société française wintix vitix et chap vision seront les seules autorisé mais en réalité depuis des années d’autres logiciels ont profité du flou juridique pour solidement en France le plus populaire d’entre eux s’appelle briefcam créé en 2008 en Israël il a aujourd’hui conquit le monde [Musique] entier des dizaines de communes l’utilisent quotidiennement mais aucune ou presque ne s’en vente publiquement sauf les P mIRABO 20000 habitants au nord de Marseille l’adjoint au maire chargé de la sécurité fait la promotion du logiciel dans le bulletin [Musique] municipal le logiciel briefcam permet d’effectuer des recherches précises en un temps record à partir de divers critères taille similitude d’apparence plaque d’immatriculation nature et couleur de vêtement sur la brochure on constate que l’option reconnaissance faciale est activée alors qu’elle est strictement interdite par la loi Fran [Musique] 16 nous appelons l’adjoint à la sécurité il ne sait pas qu’il est enregistré oui allô oui monsieur Farcy oui oui bonjour Quentin Boler je suis journaliste pour pour BFMTV j’ai vu dans le magazine de la police municipale que open mIRABO vous utilisez le système briefcam c’est ça exactement ça oui et vous êtes satisfait ça marche bien bah ben oui ça marche ça nous simplifie énormément le travail de recherche et et la reconnaissance faciale vous l’utilisez beaucoup ou pas non non on l’utilise pas beaucoup d’accord pas souvent mais en soi c’est c’est c’est c’est possible quoi oui oui c’est possible après vous savez qu’atiquement le logiciel plus réit plus il peut faire de chose he d’accord d’accord d’accord est-ce qu’il serait possible éventuellement de de venir vous voir et puis que vous nous expliquez comment ça marche ah ben oui je peux je veux briefcam est installé est ici depuis 2021 il fonctionne grâce à 300 caméras dont ce modèle à 15000 € l’unité nous a apporté beaucoup plus de rapidité dans les interventions et dans les recherches au niveau des éléments qu’on nous donne donc je ferait un premier bilan très satisfaisant pour nos agents de la police municipale et pour toutes les forces de l’ordre qui qui nous accompagnent entre les caméras et le logiciel c’est un investissement supérieur à 1 million d’euros en partie financé par l’État et l’élu l’assure tout est [Musique] légal pourtant nous n’aurons finalement pas le droit de filmer briefcam en action il nous faut nous contenter des explications enthousiaste du superviseur du centre de vidéosurveillance pour quelqu’un qui ne l’a jamais utiliser c’est vraiment bluffant dans la mesure où on peut sélectionner tout un tas de critères marche bien on peut rentrer la couleur du véhicule des tenues vestimentaires si c’est si c’est un homme ou une femme ça on peut le faire aussi on peut très bien désigner l’individu concerné sur une image et dire au logiciel voilà c’est cette personne là qu’on recherche donc on va rechercher une similitude d’apparence et j’insiste bien sur une similitude d’apparence mais en aucun cas la reconnaissance faciale ce n’est pas autorisé peut-on légalement utiliser brief en France saisi par plusieurs associations laaknil le gendarme du numérique enquête depuis plusieurs mois je pense avant tout qu’il y a une méconnaissance aussi des collectivités locales ou des entreprises qui peuvent acheter un discours peuvent acheter une solution sans réellement se poser la question de bah quel est le cadre légal quelles sont les conséquences sur les personnes qui sont filmées c’est le rôle aussi de l’acnil que de communiquer et de dire attention vous pouvez pas faire n’importe quoi avec ces techn des conséquences concrètes sur les personnes mais en tous les cas là le cadre il est totalement fixé par notamment par la loi Jo et ceux qui s’en serai écartés bah ils vont devoir revenir dans le droit chemin l’avertissement s’adresse aussi au ministère de l’intérieur car les forces de l’ordre n’ont pas attendu la loi JO pour recourir à la vidéosurveillance intelligente exemple en mars 2023 les rassemblements contre les méga bassines dégénèent en affrontement à sain Soline des gendarmes film et photographi les manifestants beaucoup sont masqués mais un ne l’est pas il est photographié faisant des doigts d’honneur dans la direction des forces de l’ordre il va être identifié 2 mois après les manifestations nous procédons à des recherches dans le traitement des antécédents judiciaires au moyen de la reconnaissance faciale le mise en cause présente une très forte ressemblance avec le dénommé LS a déjà été poursuivi pour des dégradations ou des entraves à la circulation cette fois la justice le condamne à 4 mois de prison avec surcis pour outrage à agent son avocat connaît bien ce type de dossier c’est la première fois qu’il voit écrit noir sur blanc dans une enquête judiciaire que la reconnaissance faciale a été utilisée quand on a des outils très intrusifs dans la vie privée comme la reconnaissance faciale algorithmique on va commencer à à les tester sur certaines catégories de la population donc là on on on on les teste sur des opposants politiques et des militants écologistes dans le cadre d’une mobilisation qui a fait la une des grands médias nationaux qui a attiré l’attention du gouvernement et du ministre de l’Intérieur il y avait une volonté répressive extrêmement forte c’estd qu’on s’est donné les moyens y compris pour une une infraction tout à fait mineure parce que il n’encourrait qu’une peine d’une année d’emprisonnement c’està-dire l’une des peines les moins graves du de la loi pénale française et bien on a mis en œuvre un un logiciel comme comme celui-ci et donc c’est assez frappant de voir une technologie se développer en dehors de de tout contrôle effectif que ce soit de la justice ou des parlementaires ou même des citoyens parce que dans un grand nombre de cas malheureusement je pense que ce recours à la reconnaissance faciale n’est même pas évoqué par la police ou la [Musique] gendarmerie l’avocat n’est pas parvenu à savoir quel logiciel a identifié son client s’agit-il de briefcam le site internet de la gendarmerie nationale indique que des analystes y ont recours on aperçoit aussi discrètement le logiciel en cours d’utilisation sur ce rapport officiel mais les enquêteurs sont bien conscients d’être hors du cadre légal comme l’indiquent ses emails seuls certains services ont l’outil briefcam mais celui-ci n’étant pas déclaré à l’acnil ils semble préférable de ne pas en parler par contre sur le plan juridique a priori briefcam n’a jamais été déclarée par la direction générale de la police nationale selon Geoffrey livolzi qui a révélé ses emails dans le média disclose la première utilisation de briefcam remonterait à 2015 il semble en tout cas que l’utilisation de ce logiciel est totalement illégale pourquoi parce que normalement quand on utilise un logiciel comme briefcam il faut d’abord le déclarer à la Commission nationale des libertés informatiques pour avoir l’autorisation d’utiliser ce logiciel qui peut avoir des risques pour les libertés individuelles et ce contrôle cette autorisation le ministère de l’Intérieur la police nationale ne l’a jamais demandé des révélations qui fragilisent le discours officiel sur les gardesfous mises en place par la loi Jeux Olympiques 28 garanties prévues par la loi suite aux révélations de disclose géralde d’harmanin a promis une enquête sur l’utilisation de briefcam par C ice non je sais pas où on est cette enquête d’accord il avait dit que il donnerait rendra l’enquête publique dans les dans les 3 mois et c’était le le 20 novembre vous savez pas où était cette enquête je pense pas faudrait qu’on fasse la recherche d’accord mais parce que du coup l’enquête a pris plus de temps que prévu comment est-ce que je je sais pas et c’est pas l’objet je crois de cette interview l’efficacité de ces logiciel les rend désormais presque incontournable en mars dernier une exmembre du groupe terroriste allemand Fraction Armée rouge a été confondu par cette technologie elle se cachait sous un faux nom depuis 30 ans et en février 2023 c’est un ancien membre de la mafia italienne qui chute grâce à l’intelligence artificielle il vivait en France depuis 16 ans comme si de rien été et sous une fausse identité il a été repéré par hasard parce qu’il a posé en fait dans un journal loc et c’est comme ça qu’il a été reconnu la justice et la police italienne refusent d’indiquer quel logiciel a permis l’identification de l’ancien mafieux beaucoup soupçonnent ClearView une technologie américaine aux capacités phénoménales elle est interdite en Europe en raison de ces pratiques intrusives car les ingénieurs de ClearView ont téléchargé toutes les photos publiques de personnes disponibles sur Facebook LinkedIn ou [Musique] Instagram il dispose aujourd’hui d’une base de données de 50 milliards de photos soit en moyenne six photos de chaque habitant de la planète ClearView nous a fermé ses portes malgré des dizaines de relance nous avons pourtant pu tester le logiciel nous lui avons soumis les images de nos visages issu de la vidéosurveillance de chicopi souvenez-vous quand le policier nous retrouver dans les rues de la ville avec ses caméras intelligentes la photo est glissée dans ClearView en quelques secondes à peine le logiciel nous retrouve sur des dizaines d’images qui permettent d’identifier nom métier ou [Musique] employeurs deè test cette fois-ci avec Jérémy notre journaliste reporter d’image résultat stupéfiant ClearView l’identifie au 3è plan sur des photos de groupe sur d’autres photos qu’il n’a pas mise en ligne et dont il ignorait l’existence parfois on ne distingue même qu’une partie de son visage dissimulé par une caméra ou des lunettes même un masque ne permet pas d’échapper au logiciel d’intelligence artificielle longtemps utilisé en secret par des forces de police du monde entier l’existence de ClearView a été révélé en 2020 par une journaliste américaine aujourd’hui il est techniquement possible d’identifier n’importe qui en temps réel dans l’espace public on peut le faire mais il faut se demander si c’est ce qu’on [Musique] veut j’ai découvert CView grâce à un lanceur d’alerte il était très inquiet il m’a dit qu’une nouvelle application avait franchi le Rubicon de la reconnaissance faciale une entreprise s’apprêtait à répandre dans le monde une technologie que les autres entreprises de technologie refusaient de diffuser Google Facebook ils ont développé en interne des programmes comme ClearView mais ils les ont interrompus ils estimaient que c’était trop dangereux ClearView n’a alors pas d’adresse officiel pas de bureau casachmir h retrouve la trace de son fondateur un aalien d’origine vietnamienne ran tontat arrivé à 19 ans aux États-Unis longue chevelure noir un goût pour la guitare et les costumes de couleur une proximité idéologique avec Donald Trump mais surtout un mépris certain des règles juridiques il a profité du fait que d’abord c’était très facile d’aspirer des photos en ligne et il a recruté des développeurs à travers le monde pour l’aider ils ont juste téléchargé en masse des photos ici de site internet ensuite il a profité d’algorithme de reconnaissance faciale partagé en ligne qui était plutôt puissant et il a réussi à fusionner ces deux choses les débuts de ClearView sont laborieux mais tout s’accélère lorsque des enquêteurs de la police américaine on vant des promesses vertigineuses du logiciel dans sa documentation commerciale ClearView vente la taille démesurée de sa base de données 10 fois supérieure à celle de la police la police de New York l’a essayé et ils ont véritablement adoré alors c a CBL des forces de l’ordre et ça s’est répandu comme une traînée de poudre pendant plusieurs années des services de police américain vont utiliser le logiciel dans le plus grand secret jusquau révélation de Casmir destats américains Atta alors carw en justice clairview a violé la loi de protection des consommateurs comme le Vermont conseillé dans ce dossier par l’avocate claire garvy depuis plus de 10 ans elle travaille sur les questions de reconnaissance faciale carw a été une surprise pour moi je pensais que les règles d’utilisation et les prote contre l’aspiration de données m en place par les entreprises de médias sociaux empêchera la création B de donné comme celle de ClearView clearvw offre aux forces de l’ordre un outil incroyablement puissant puisquil leur permet d’identifier n’importe qui et il est compréhensible que les forces de l’ordre y voi une occasion incroyable de faire avancer leurs enquêtes sans s’inquiéter des questions éthiques juridiques morales de droit civil de liberté civil autour de cet outil suite aux révélations du New York Times ClearView est condamné dans plusieurs pays européens notamment à de lourdes amendes la société a mauvaise réputation mais elle se démène pour montrer son utilité c’est grâce à elle que des assaillants du Capitol sont identifiés la reconnaissance faciale vient aussi tirer d’affaire un innocent accusé à tort par la police et en février 2022 ClearView va voir dans l’invasion de l’Ukraine par la Russie une formidable occasion de redorer son image [Musique] sont arrivés par ce côtél là où il y a la route il y a 2 ans le village de diifka au nord-ouest de Kief s’est retrouvé en première [Musique] ligne c’est calme ici maintenant c’est une vraie différence avec avant on a plus peur il n’y a plus de [Musique] crainte des soldats masqu s aucun insigne terrorise le village de Micola pendant plus d’un mois à la recherche d’formateur supposé de l’armée ukrainienne cet officier est arrivé et il a dit qu’il avait trouvé un tokiwi dans notre maison il a dit reconnais que tu transmets des infos à l’armée ukrainienne j’ai dit mais personne n’a rien trouvé on a rien ils nous ont mis dans une voiture ils nous ont amené dans la forêt [Musique] ils nous ont mis face aux arbres un chifffon sur les yeux et du scotch par-dessus ils nous ont attaché les mains derrière le dos Nicola sa femme et deux autres amis passent 48 he attaché avant d’être finalement laissé libre mais quand les Russes se retirent le 31 mars 2022 les corps de C hommes torturés son retrouvé à l’entrée du village comment identifier les auteurs de ces crimes la police ukrainienne va recevoir une aide [Musique] inattendu dès les premiers jours de la guerre le viceministre de l’Intérieur lon ko est contacté par clew et son fondateur r [Musique] tont jeis prê ti l’Ukraine je suis prêt à vous fournir mon logiciel et vous pourrez essayer de voir si ça vous aide à identifier des criminels russes on a pu essayer immédiatement après dès qu’il nous a donné l’accès j’ai été surpris en utilisant carw on a pu identifier des Russes venus en Ukraine on a même pu identifier leurs soldat mort quant au chiffres on a identifié plus de 15000 individus c’est notre arme secrète et c’est une arme très très puissante au sein du ministère de l’intérieur des dizaines d’analystes enquêtent sous la houlette de roman boutco il dispose de milliers et de milliers d’heures d’images de vidéos [Musique] surveillance un premier tri est fait grâce à des logiciels d’intelligence artificielle dont le Fame briefcam qui identifie les moments clés ici par exemple on a pu identifier des véhicules puis des personnes ça s passé en 2022 quand les Russes ont quitté la région autour de K c’est ainsi que les enquêteurs retrouvent la trace des soldats qui ont semé la terreur dans le village Deka et torturéola la mme aussi ouvert le feu sur des véhicules civils à une vingtaine de kilomètres plus à l’est dans la ville [Musique] d’ostomel cette vidéo a été prise par les caméras de surveillance d’un supermarché on a aussi analysé les vidéos pris par des témoins locaux qui avaient assisté au crime et qui nous les ont transmis après les auteurs on a pu les identifier en particulier grâce à ClearView ClearView va en effet mettre des noms sur ses visages il identifie en quelques secondes l’un des chefs de l’unité russe Serge keV commandant de la garde nationale à krasneyarsk en Sibérie et père de [Musique] famille il lui ressemble c’est il port tous des masques vous savez mais oui il ressemble à cet homme qui m’a mis le pied sur le visage il lui ressemble la toutepuissance des algorithmes plus performant que la mémoire défaillante et traumatisé des victimes le 26 mai 2023 le parquet ukrainien annoncé que Sergey kazev et qu autres militaires russes tous identifiés par clearvw ser jugé pour crime de guerre de quoi réjouir les défenseurs des libertés publiques mais ils sont très inquiets de voir l’Ukraine se jeter dans les bras de clearvw on a de grandes inquiétudes sur les répercussions possibles en particulier parce que ClearView n’est pas une entreprise fiable notamment sur la question de ses bases de données à qui elle pourrait les confier dans le futur c’est interdit en Europe et aux États-Unis et le lendemain ClearView commence à collaborer avec des régimes autoritaire et toute sa base de données dans laquelle on trouve évidemment beaucoup d’Ukrainiens tombe dans la main de ces régimes qui violent les droits humains personne ne peut prédire ce qu’on peut faire dans ce CASL en fait et c’est une de nos plus grandes craintes [Musique] les ONG ont une autre angoisse la confiance presque aveugle dont bénéficie l’intelligence artificielle de la part des forces de l’ordre ClearView revendique un taux de fiabilité de plus de 99 % mais que se passe-t-il pour ceux qui se retrouvent dans la marge d’erreur un américain a découvert à s dép les limites de Laon faciale ça a été les 10 jours les plus longs de ma vie je n’avais pas commis de crime et je n’avait aucune idée de ce qu’on me reprochait en janvier 2019 Niger Parks apprend que la police d’une ville voisine à 50 km de là est à sa recherche le menuisier de 32 ans père de famille se présente spontanément au commissariat le lendemain je suis allé à l’accueil et j’ai donné ma carte d’identité j’ai dit qui j’étais pendant ce temps deux officiers sont arrivés m’ont passé les menotes dans le dos et m’ont arrêté sur le champ les policiers sont convaincus qu’il est l’auteur d’un vol d’une fraude au permis de conduire et d’un refus d’obtempéré intervenu 8 jours plus tôt dans sa fuite en voiture il aurait manqué d’écraser contre un pilier l’un des agents venu l’arrêter juste devant cet hôtel à l’aide d’un faux permis de conduire abandonné sur place les policiers lancent une enquête de reconnaissance face on a une bonne correspondance probable avec votre gars avec la reconnaissance faciale comment l’avez-vous identifié j’ai altéré la photo pour la rendre plus lisible j’ai un taux de fiabilité honnête et c’est un gars de pattererson New Jersey à gauche la photo du faux permis à droite celle de Niger Parks se basant sur ce seul résultat les policiers lancent un mandat d’arrêt [Musique] le document précise pourtant qu’un résultat de reconnaissance faciale ne doit être considéré que comme une piste et ne peut suffire à arrêter un suspect je n’étais pas au courant du résultat de reconnaissance faciale donc ils étai s à 100% parce qu’ils avaient ce truc et moi j’étais sûr à 100% que ce n’était pas moi ils m’ont dit on t’a vu il me regard dans les yeux un officier m’a dit donc tu me dis en face que je suis un menteur oui vous m’avez pas vuz vu quelqu’un qui me ressemblait mais vous ne m’avez pas vu Niger Parks passe 10 jours en détention provisoire dont la moitié à l’isolement ayant déjà effectué deux séjours en prison pour trafic de drogue dans sa jeunesse il risque 20 ans pour tentative de meurtre sur un policier le procureur le presse de plaider coupable pour obtenir une peine réduite d’abord ils m’ont proposé 8 ans puis 5 je me disais je ne vais pas accepter je n’ai pas commis ce crime mais à un moment je me suis dit je vais en parler à ma mère à mes enfants je vais bien devoir accepter une peine pour éviter que ce soit bien pire finalement Park s’est sauvé par ce ticket de caisse de Western Union à l’URE dite des événements il envoyait de l’argent à son ex compagne à 50 km du lieu du crime le logiciel de reconnaissance faciale s’était trompé NIR Parks porte plainte son avocat découvre alors que les policiers ont ignoré de très nombreux éléments à décharge empreinte digitale prélèvement ADN pour ne retenir que le résultat de la reconnaissance [Musique] faciale la technologie est séduisante la machine dit c’est lui et ils ont tout laissé tomber ils n’ont pas suivi les autres pistes une fois que vous avez fait un choix c’est dur de revenir en arrière vous vous investissez et vous ne voulez pas admettre que vous avez tort c’est un peu tout ça la fois séduction de la technologie paraisse il y a aussi sans doute l’idée que s’il n’a pas commis ce crime il en a commis un autre il avait un casier judiciaire du point de vue de la police ils se sont dit c’est juste un gars avec un casier un noir de Patterson la procédure est toujours en cours 5 ans après les faits il attend encore des excuses de la police et de la justice malgré cette expérience malheureuse il n’a pas tout à fait perdu confiance dans la vidéosurveillance on pourrait appeler ça le paradoxe de Niger Parks si je sors dans la rue si je me promène avec des potes j’essaie de faire en sorte d’être dans le champ des [Musique] caméras je sais que si quelque chose passe je m’assure d’avoir été filmé par la caméra d’un magasin de l’entrée d’un immeuble parce que quand j’étais petit je pensais qu’il ne pouvait pas m’arrêter si je n’avais rien fait maintenant je sais que c’est complètement faux erreur ou pas le marché mondial de la vidéosurveillance connaît une croissance insolente Doé à l’intelligence artificielle les analystes prévoient un triplement de son chiffre d’affair d’ici à 2028 [Musique]

Laisser un commentaire